Les Gothiques se déplaçaient ce soir à Nice pour le compte de la trente troisième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Un long déplacement au travers de la France qu’il fallait bien aborder pour rester dans le top 4, et pourquoi pas mettre la pression à Gap, qui n’y arrive plus en ce moment.

On le sait, après de tels déplacements, les débuts de matchs sont compliqués, il ne faut donc pas se faire surprendre, comme cela a pu être le cas lors de la dernière rencontre à Jean Bouin. Surtout que depuis vendredi, les Gothiques doivent faire sans Nico Leclerc, ainsi que sans Rudy Matima, malade. Romain Bault sera un temps replacé en défense, avant de revenir sur le 4eme bloc d’attaque, sur lequel l’Amiénois est excellent depuis quelques matchs.

Comme on s’y attend, les Amiénois ne sont pas en jambe dans le premier tiers. Les Niçois essayent d’en profiter et mettent en place un pressing haut pour essayer de marquer rapidement. Cette tactique paye, car les hommes de Mario Richer font beaucoup de fautes (4 lors de ce tiers), et encaissent un but en infériorité. Jordan Draper, sur un belle passe de l’ancien Gothique Romain Carpentier, ouvre le score pour les locaux. Jo’ Narbonne et sa bande rentrent peu à peu dans le match, et obtiennent un jeu de supériorité un peu avant la fin du tiers. Sur la seule occasion dangereuse de cette période, et après seulement trente seconde de “power play”, Anze Kuralt récupère un rebond de Jérémie Romand et permet aux siens d’égaliser, contre le cours du jeu. Le score pourrait être plus à l’avantage de Nice, mais Henry-Corentin Buysse réalise un très gros match jusque là.

Les Gothiques reviennent très fort dès le début du second tiers. Tommy Giroux inscrit un but après seulement 29 secondes dans le second tiers, et permet à Amiens de mener 1-2. Cette avance ne dure pas très longtemps : Aurélien Dorey égalise, et Romain Carpentier redonne une avance de 3-2 en supériorité numérique. Les Aigles auraient même pu faire le break sur un tir de pénalité accordé (généreusement) par l’arbitre, mais HCB stoppe la tentative du Niçois. Ses coéquipiers le remercient en égalisant, en double supériorité, par l’intermédiaire de Mario Trabucco. Les deux équipent rentrent au vestiaire sur le score de 3-3, et tout reste à faire dans le dernier tiers.

Tommy Giroux inscrit un doublé après 23s de jeu dans le troisième tiers. Servi dans le slot par Jérémie Romand, le Canadien envoie un lancer croisé en pleine lucarne, et cela fait 3-4. Les Gothiques sont bien mieux dans ce dernier tiers et retrouvent leurs jambes, ce qui leur permet de dérouler leur jeu. Après une superbe action collective, Elie Marcos est servi dans la course et trompe Charton pour la 5eme fois de la soirée. Le score est donc de 3-5, avec 12 minutes à jouer, tandis que Gap est mené par Chamonix. Si l’ont en restait là, les Amiénois seraient 3eme à égalité avec Gap ! Mais au Hockey tout peut aller très vite. Stanislav Sutor prend son temps mort et sort son gardien pour jouer à 6 contre 5 et tenter d’égaliser. Jordan Draper réduit le score à 4-5 avec seulement 24s à jouer, et la pression sur la cage de Buysse ne faiblit pas jusqu’à la dernière seconde. Les Aiglons ne passent pas loin d’égaliser, mais ce sont bien les Gothiques qui remportent ce match.

C’est une victoire très importante, surtout avec les autres résultats de la soirée. Gap s’est incliné à Chamonix, les Gothiques sont donc à égalité de point avec les Rapaces, ces derniers ne devançant les Amiénois que grâce au tie-break (Gap ayant remporté 2 matchs sur 3 cette saison). La troisième place est donc accessible vendredi, car Lyon et Gap s’affrontent. Si les Lions l’emportent et que les Gothiques gagnent contre Epinal, les Gapençais perdraient la 3ème place au profit des hommes de Mario Richer.

Un match important, que les Gothiques auront 5 jours pour préparer au mieux ! Prochain match vendredi, face au Gamyo, au Coliséum. Billetterie ICI ne manquez pas cette affiche !