Les Gothiques se déplaçaient ce soir à Lyon pour le match 3 des quart de Finale des Play-Offs. La série est a égalité 1-1, et les Gothiques auront pour objectif de revenir avec au moins un match, pour ne pas risquer l’élimination dès vendredi soir, au Coliséum.

Ondrej Smach, blessé, a fait le déplacement avec ses coéquipiers mais n’est pas sur la feuille de match. On espère voir les Amiénois rentrer fort dans ce match, mieux que samedi, pour surprendre les Lions à domicile.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas le cas. Les Gothiques sont apathiques et regardent les attaquants Lyonnais dérouler leur jeu. 1, puis 2, puis 3-0, en seulement 12 minutes de jeu, le scénario est très inquiétant, et Mario Richer prend un temps mort pour remobiliser ses troupes. Gerling, Takac et Mickevics sont les buteurs Lyonnais, mais ce sont des buts tout à fait évitables : erreurs de relance, manque d’engagement, les Gothiques, même après le temps mort, peinent à rentrer dans ce match. La stat des lancers le confirme : les Lions ont tiré 18 fois (!) à la cage, alors que les Amiénois n’ont envoyé que 6 lancers.

On peut penser (et même espérer) que Mario Richer a poussé une soufflante contre ses joueurs lors de l’entre tiers. Cependant, les Gothiques continuent sur la même lancée, et son rapidement pénalisés. Néanmoins, Joey West montre la voie et réduit le score en infériorité numérique (3-1). Les Picards se relâchent une fois de plus, et encaissent un but en supériorité numérique de Lamirault qui redonne 3 longueurs d’avance aux Lions (4-1). C’est alors que Anze Kuralt se sacrifie pour l’équipe. Il est de coutume de dire qu’une bagarre peut remobiliser les troupes, et le Slovène l’a bien compris. Celui ci échange les coups avec Delemps, puis Jérémie Romand s’explique avec Levesque, et on a enfin le droit à un sursaut d’orgueil. Phil’ Halley trouve (enfin) l’ouverture en supériorité numérique, et Giroux inscrit un doublé, et le score n’est plus que de 5-4 à la fin du 2eme tiers. Une remontée fantastique enclenchée par Anze Kuralt, mais les Gothiques ont-ils les ressources mentales pour l’emporter ?

La réponse est non. Si Jo’ Narbonne et sa bande sont plus actifs dans le 3eme tiers, ils n’en demeurent pas moins légers en défense. Sims trompe par deux fois Henri-Corentin Buysse après des erreurs défensives, et le score est maintenant à 7-4. Anze Kuralt, qui n’a pas démérité, trouve une deuxième fois l’ouverture en supériorité numérique, mais rien n’y fait. Menés 7-5 à 2 minutes de la fin, Mario Richer et Anthony Mortas tentent le tout pour le tout en sortant HCB, mais le score en reste là.

Une défaite frustrante, tant les Gothiques ont montré deux visages. Une équipes apathique dans le premier tiers a laissé place un un groupe orgueilleux qui ne vend pas sa peau facilement dans le second tiers, avant de finalement s’effondrer. S’il ne faut pas s’alarmer, il faut cependant l’emporter demain pour revenir à Amiens à égalité dans la série. Il faudra de plus bouger les Lions qui ont montré ce soir, notamment dans le 2eme tiers, qu’ils sont beaucoup moins à l’aise lorsque les épaules sont de sortie.

Les Amiénois auront donc une chance de plus, demain, même heure. Match à suivre sur Fanseat dès 20h30.