Les Gothiques se déplacent à Mulhouse, ce mardi, pour le compte de la 4ème journée de championnat. Les amiénois sortent de deux défaites à domicile. Le moral n’est donc pas au mieux…

 

Le travail de pré-saison tarde à se mettre en place. A l’image de la saison passée, le jeu amiénois a encore besoin de réglages, de fluidité. Mario Richer : “Sur le dernier match, nous avons bien travaillé mais nous avons fait des erreurs qui nous ont coûtés. La saison passée, notre pire période était nos 11 premiers matchs. Ce sera la même chose cette saison. Il faut que le “gâteau prenne”.

 

Amiens doit donc continuer à travailler et être plus réaliste notamment sur son power-play, seulement 8ème de la ligue. A ce sujet, l’entraîneur a fait plusieurs essais contre Rouen et Nice mais infructueux à ce jour. Toutefois, le jeu amiénois peut s’appuyer sur son désavantage numérique, bien rôdé. “Nous sommes encore très fort sur notre désavantage numérique. C’est un point positif !

 

L’adversaire du soir, les Scorpions de Mulhouse, a récemment recruté Kévin Hecquefeuille. L’ancien amiénois s’entraînait avec le club mulhousien (comme la saison passée) avant de finalement y signer un contrat.

Comme les Gothiques, les Scorpions affichent une seule victoire au compteur. Vendredi, ils ont perdu le derby alsacien à Strasbourg (1-4) et affichent, à ce jour, la pire attaque du championnat avec seulement trois buts.

 

Ce match oppose donc le 8ème contre le 9ème ! Deux équipes à la recherche de résultats et de certitudes… Malheur aux vaincus…