Amiens recevait Chamonix avec la ferme intention de remporter son premier match à domicile.

Le match débute avec intensité. Les deux équipes travaillent fort. Il ne faut pas attendre longtemps avant de voir les premières occasions.

Suire lance sur le portier chamoniard dès la 3eme minute puis Smach l’imite de la bleue. Chamonix répond une minute plus tard par Freeman.

Une première prison est sifflée contre Amiens. Chamonix met en place son jeu de supériorité. La palet circule bien. Sullivan ouvre le score avec un but entre les jambières (8’).

Par la suite, un moment de flottement s’installe dans la défensive amiénoise. Une pression que les amiénois gèrent sans conséquence.

Plouffe tente de redonner de l’allant aux gothiques, suivi par Giroux plein axe, trop haut !

Chamonix se fait pénaliser à son tour. Amiens se met en place, tente mais cela ne paie pas.

L’égalisation viendra de Bault, à égalité numérique, avec un tir en pleine lucarne sur un service de Suire (18’45).

Le second tiers reprend avec une occasion pour Amiens. Giroux récupère le palet à la bleue et part en contre. Il est contré in extremis.

Amiens est en supériorité mais toujours sans réussite.

A quatre contre quatre, Chamonix reprend l’avantage. Lagarde récupère le palet et effectue une passe entre les défenseurs. Higby à la bleue part seul face à buysse pour le 2-1 (21’55).

Le moment est chamoniard. Briand loupe une cage vide, Sullivan tente de la bleue. Sans conséquence pour Amiens.

Une supériorité numérique permet à Amiens de retrouver la zone offensive. Bien en place, Thillet égalise sur un décalage de Edwards (30’11).

Le momentum change de camp. Dans la foulée, Edwards touche la transversale.

West part en contre de la bleue, son tir est contré par un défenseur. Même occasion pour Matima, le gardien détourne.

Le rythme baisse. Plus rien ne sera marqué malgré une cage vide manqué par Fauchon.

Amiens prend l’avantage, pour la première fois du match, par Halley à nouveau en supériorité dès le début du dernier tiers (41’10).

Chamonix prend une seconde pénalité en moins de deux minutes, ainsi que dix minutes de méconduite pour Higby mais Amiens n’en profite pas. Les gothiques vont le regretter.

Une pénalité amiénoise permet à Chamonix d’égaliser. Sur une passe de Kloz, Kazarine décalé au second poteau place le palet en lucarne (48’01).

Amiens tente de repartir de l’avant avec Trabucco (51’). La fatigue se fait sentir de part et d’autres. Quelques imprécisions arrivent dans chaque équipe.

Sur une nouvelle infériorité, les gothiques tiennent bon. Pourtant, de retour à 5 vs 5 Amiens se fait piéger. Une action sur le côté gauche de la cage, au premier poteau D’arrisso glisse le palet entre le gardien et le poteau à 3 min de la fin.

Le coup de grâce pour des gothiques en manque de confiance. La sortie de buysse n’y fera rien.

Amiens n’y arrive toujours pas à domicile !

Mario Richer : “Nous ne sommes pas assez incisifs.

Il faut donner crédit à Chamonix qui a fait un bon match. C’est la deuxième meilleure attaque du championnat. Ils produisent beaucoup, ont un bon coup de patin.

Nous ne contrôlons pas le match pendant 60 min. Nous avons des moments pour marquer mais nous n’arrivons pas en profiter.

Nous faisons des erreurs techniques. On arrive à être patient sur la route. A domicile, on fait des choses qu’on ne devrait pas. On veut bien faire. Au lieu de cela, on est impatient. Nous ne sommes pas assez incisifs dans nos chances.

Amiens – Chamonix 3-4 (1-1, 1-1, 1-2)

Buts pour Amiens : 18’45 Bault (Suire), 30’11 Thillet SN (Edwards, Narbonne), 41’10 Halley SN (West, Anderson)

Buts pour Chamonix : 8’00 Sullivan SN (Besson, Jacklin), 21’55 Higby (Lagarde, Kloz), 48’01 Kazarine SN (Kloz, Sullivan), 56’17 D’arrisso (Briand, Penz)

Pénalités : 8 min pour Amiens, 26 min pour Chamonix