En déplacement à Rouen hier pour affronter les Dragons dans le derby des plaines, les Gothiques se sont inclinés face à plus fort qu’eux. En ajoutant à cela un manque cruel de confiance et donc d’efficacité, les débats ont parfois paru déséquilibrés.

Cependant, quand on y regarde de plus près, les motifs d’espoir sont bel et bien présents. Certes défaits 3 buts à zéro, il semble au premier coup d’œil que la rencontre était à sens unique,mais les Gothiques n’ont pas démérité face à l’un des prétendants annoncé au titre avec les Bruleurs de Loups de Grenoble.

La rencontre, jouée sur un rythme élevé, aurait même pu offrir plus de buts si les 2 gardiens, n’avaient pas réalisé de multiples arrêts. Trop pénalisés, les Gothiques ont malgré tout pu compter sur leur unité spéciale d’infériorité numérique en ne concédant qu’un but sur 6 possibilités. Les attaquants ont quant à eux bien travaillé, en contre et réussissant même à s’installer en zone offensive, mais sans récompense malgré les 38 shoots adressés au gardien normand!

Les hommes de Mario Richer ont réalisé un match bien plus engagé que face à Chamonix par exemple, mais le manque de confiance se fait sentir sur la glace et les lancés pris ne finissent toujours pas au fond des filets. Dans ces cas là, il etait évidemment très compliqué de remporter le match. De plus, la moindre petite erreur a été exploitée et payée chère, très chère face à des attaquants Rouennais, en pleine confiance après leur exploit en CHL et leur qualification en 1/8 de finale.

Vous l’aurez bien compris, les amiénois sont toujours “dans le dur” en ce moment, et s’il n’y a pas encore péril en la demeure, le manque de points et le manque de réussite devant la cage commence à peser dans les têtes. La semaine qui débute est très importante, avec 2 déplacements, 3 matchs en 4 jours. Ça commence Mercredi soir à Asnières en coupe de France, avant d’enchainer Vendredi soir à Chamonix, et Samedi à Nice.

Rien n’est simple cette saison, ils n’ont pas lâché, et continuent à travailler, les joueurs ont besoin du soutien des supporters, à commencer par cette semaine, avant de revenir au Coliseum le 31 octobre face à Mulhouse.