Zéro victoire à domicile pour Amiens, zéro victoire à l’extérieur pour Mulhouse. Tel était le constat en ce début de match…

A l’image de leur dernier match, les gothiques mettent la pression sur le but adverse. Matima récupère un palet plein axe mais pas de succès. Bruche, très en vue ces derniers matchs tente sa chance dans un angle fermé. Une pénalité pour Mulhouse accentue la pression gothique. Poudrier avec un tour de cage, Edwards avec une reprise devant l’enclave et Bault avec un slap de la bleue ne rencontrent pas plus de succès.

Il faut attendre la 10eme minute et la première pénalité amiénoise pour entrevoir les premiers tirs mulhousiens.

Ces derniers mettent à leur tour la pression et sont proche d’ouvrir la marque, Draper manquant une cage vide.

De retour à égalité, Amiens repart de l’avant avec Trabucco bien décalé par Giroux. Toujours sans succès.

Une prison de chaque côté ne changera rien au tableau d’affichage.

Amiens ouvre la marque dès le début du second tiers. Profitant d’une supériorité numérique, en cinq passes, Romand conclut une action fluide sur une passe d’Edwards (20’36).

La domination amiénoise se poursuit. Romand manque le doublé sur une passe de Giroux. Halley par deux fois met la pression autour du but.

Les débats s’équilibrent ensuite mais la maîtrise du palet reste gothique.

Une maîtrise accentuée avec plusieurs pénalités pour mulhouse. Un 5 contre 4 puis un 5 contre 3 est proposé aux gothiques.

Amiens convertit l’occasion par Edwards sur une action collective (33’59). Les amiénois insistent pour inscrire le 3eme but mais le gardien mulhousien veille.

Amiens se retrouve à son tour en double infériorité en fin de tiers. Le penalty killing est en place. Amiens rentre au vestiaire avec 2 buts d’avance.

De retour à 5 contre 5, les gothiques sont moins dominateurs et laissent le jeu à leur adversaire, en début du dernier tiers, mais qui n’en profite pas. Ce petit moins bien laisse place à quelques imprécisions lors de contre attaque.

Une pénalité mulhousienne permet aux gothiques d’occuper la zone offensive mais pas pour longtemps. Trabucco se fait à son tour pénaliser.

Amiens reprend le jeu à son compte à la mi-tiers et obtient quelques occasions notamment par Thillet qui loupe son face à face après une belle offensive.

Amiens reprend sa domination. Mulhouse ne reste pas moins dangereux sur quelques offensives mais Buysse veille.

Matima, en une deux avec trabucco manque d’accroître le score.

A 1’30 de la fin, mulhouse sort son gardien. Amiens contre une attaque alsacienne et récupère le palet. Guillemain manque la cage vide.

Mulhouse s’installe en zone amiénoise et pousse amiens à la faute. A 6 contre 4, les gothiques conservent leur cage inviolée.

Amiens remporte enfin cette victoire tant attendue à domicile, un quatrième succès consécutif, avec un blanchissage à la clé.

Mario Richer : “On continue sur notre lancée. On joue avec plus de confiance. C’est mieux même s’il reste des choses à améliorer. On doit compter plus de buts et davantage à 5 contre 5. On a autant de chances que l’autre équipe mais on a pas la facilité à compter même si le premier but avec quatre passes décisives est à revoir en vidéo.

On a bien contrôlé nos émotions. Nous n’avons pas paniqué avec la rondelle et pas donné de temps fort à l’adversaire.

Le match d’asnières a été le déclic et a donné confiance à certains joueurs. On aurait pu mettre plus de buts mais il faut aussi ne pas donner de chance à l’adversaire. Le blanchissage fait du bien pour tout le monde. Toute l’équipe défend. C’est bon pour notre gardien qui est en confiance.”

Amiens – Mulhouse 2-0 (0-0, 2-0, 0-0)

Buts pour Amiens : 20’36 Romand SN (Edwards, Thillet), 33’59 Edwards SN (West, Anderson)

Pénalités : 12 min pour Amiens, 14 min pour Mulhouse