Amiens recevait Lyon pour le compte de la 18eme journée.

Les deux équipes imposent un rythme assez rapide en début de match. Petit à petit, Amiens prend le dessus et le contrôle de la rondelle.

Au bout de 5 minutes de jeu, une pénalité est sifflée pour chacune des équipes. Cela donne plus de place sur la glace. Matima tente de passer 3 joueurs. Décalé, il effectue une passe en retrait à Anderson mais Stojanovic fait l’arrêt. Correia côté lyonnais tente la même action mais Buysse fait l’arrêt.

Bault est appelé en prison. Les Gothiques évoluent en infériorité et contiennent les assauts lyonnais. Mieux. Sur une récupération de palet, Prissaint lance en profondeur Halley qui s’en va battre le gardien lyonnais d’un tir en lucarne pour le 1-0 (8’54).

Amiens poursuit sa domination. Les lyonnais n’arrivent plus à se dégager. Giroux, Bault échouent face au gardien. Mais le palet revient vite et Philippe Halley inscrit son doublé sur une grosse frappe…. en lucarne… (14’49).

Malgré un début de tiers en infériorité, Amiens reste bien en place. Les lyonnais ne trouvent pas la faille. Buysse assure le dernier rempart avec un arrêt de la botte.

Quatrième infériorité amiénoise mais Lyon rencontre toujours des difficultés pour entrer en zone offensive et y rester. Le penalty killing est intransigeant.

Il faut attendre la 27eme minute pour avoir le premier power play gothique. Pour sa première tentative, Amiens ne rencontre pas plus de succès malgré quelques phases de jeu intéressantes.

Le jeu baisse légèrement en intensité. Amiens gère son avantage. Bien en place, les gothiques jouent regroupés autour du gardien et rien ne passe.

35eme minute, le momentum est amiénois. Giroux slape de la bleue. Il récupère le palet dans le coin tente de dribbler le gardien, Stojanovic veille. Les lyonnais tardent à se dégager. Le palet revient vite.

Plus rapide, au pressing, les amiénois laissent peu de palets à leur adversaire et manquent d’accroître le score par Romand ou Da Costa.

Le troisième tiers débute sur la même intensité. Amiens reste dangereux. Romand manque une passe de Giroux. Le palet revient en zone défensive lyonnaise. Da Costa tente côté droit du but, le palet part au centre et Halley pousse le palet en cage vide (43’45).

Poudrier, Giroux manquent d’aggraver la marque.

Les quelques lancers lyonnais sont trop timides pour inquiéter Buysse. Poudrier se joue de 3 défenseurs passe le palet à Bault qui ne cadre pas sa reprise.

Lyon part en contre, un 2 contre 0. Correia seul face à Buysse ne cadre pas. Quelques secondes plus tard, Buysse arrête de la mitaine un gros slap d’Essery.

Le momentum est lyonnais avec une supériorité. 5 secondes suffisent aux lyonnais pour remporter l’engagement et effectuer un tir. Buysse masqué ne peut rien faire. (51’05).

Mais ce soir Amiens est au dessus. L’engagement suivant, Amiens se projette en zone offensive. Da costa passe en retrait à Edwards qui inscrit le 4eme but (51’19).

Supériorité amiénoise. 18 secondes suffisent à Giroux pour inscrire son nom sur la liste des buteurs. Giroux reprend le palet qui traine suite à un cafouillage et le glisse à mi hauteur au fond des filets (52’47).

Le score en restera là. Amiens était imprenable ce soir pour des lyonnais débordés, fatigués par leur week end européen et dans l’incapacité de trouver la faille.

Amiens – Lyon 5-1 (2-0, 0-0, 3-1)

Buts pour Amiens : 8’54 Halley IN (Prissaint, Anderson), 14’49 Halley (Bault), 43’45 Halley (Da Costa, Edwards), 51’19 Edwards (Da Costa), 52’47 Giroux SN (Romand, Halley)

Buts pour Lyon : 51’05 Mickevics SN (Ferry, Correia)

Pénalités : 12 min pour Amiens, 6 min pour Lyon.