Pour la deuxième fois consécutive, le coliseum affiche complet. Face à Grenoble, le second favori du championnat, l’ambiance est électrique.

Le palet est très disputé en ce début de premier tiers. Belisle tente un premier tir auquel répond Bisaillon. Giroux tente également sa chance sans succès. Les deux équipes opèrent un pressing sur le porteur du palet. La bataille est tendu en zone neutre. Cela laisse peu de place aux tirs cadrés au bout de 7 min de jeu.

La première action dangereuse est à mettre au crédit d’Amiens. Smach pour Romand puis Giroux, Horak détourne. Le palet revient et Romand seul face à Horak ouvre le score (7’49).

Amiens est ensuite pénalisé. Sans dommage malgré le power play grenoblois bien installé. S’en suit un momentum grenoblois. Un une-deux entre Fleury et Tartari permet au premier d’égaliser en plein lucarne (15’44).

Dès l’engagement suivant, Amiens obtient une occasion de reprendre l’avantage mais dégagé in extremis par un défenseur. Le palet revient. En contre, Narbonne tire sur Horak. Romand au rebond redonne l’avantage pour Amiens (18’53).

Le second tiers reprend sur le même rythme. L’intensité se fait sentir avec une charge sur Suire qui a du mal à se relever.

Malgré la possession grenobloise à certains moments, Amiens ne s’affole pas et sort le palet proprement se créant même des occasions. Narbonne lance en profondeur Bruche dont le tir est bloqué.

La mi-match est atteinte et Amiens laisse peu de chances à Grenoble de tirer au but. Les grenoblois s’installent en zone offensive mais perdent le palet à la bleue. C’est un contre pour Amiens que Giroux se charge de concrétiser sur un tir à mi-hauteur (34’56). Le break est fait.

Grenoble s’agace et fait une seconde faute. Le power play gothique se met en place et Giroux, bien placé au rebond au second poteau, s’offre un doublé (37’26).

Amiens reste bien en place et pose beaucoup de problème au jeu grenoblois.

Le 3eme tiers débute en intériorité pour Amiens, sans conséquence.

Les deux équipes font jeu égal. Buysse fait de son côté un énorme match. Les gothiques, acharnés, sont sur tous les palets.

Amiens s’installe en zone offensive et fait tourner le palet. Giroux passe à Poudrier qui détourne le palet dans les filets (47’08). La réussite est amiénoise. Il était donc dit que ce match était pour Amiens.

En supériorité, Grenoble pêche dans la finition.

Champagne hérite d’un palet sur une passe en retrait. Seul face à Buysse, il ne cadre pas son tir. Un une-deux entre McEachern et Manavian ne rencontre pas plus de succès..

Le match semble se dessinait sur un 5-1 mais suite à un changement de ligne tardif côté amiénois, Arnaud réduit la marque pour Grenoble (58’42).

Le score en restera là. Face à l’armada grenobloise, Amiens a maîtrisé son match de bout en bout. Le collectif amiénois a pris le dessus sur les individualités grenobloises.

Après avoir battu Rouen cinq jours plus tôt, Amiens inscrit le second favori à son palmarès.

Les Gothiques sont intraitables et assoient un peu plus leur troisième place au championnat !!

Amiens – Grenoble 5-2 (2-1, 2-0, 1-1)

Buts pour Amiens : 7’49 Romand (Giroux, Poudrier), 18’53 Romand (Narbonne, Plouffe), 34’56 Giroux (Poudrier, Romand), 37’26 Giroux SN (Poudrier, Romand), 47’08 Poudrier (Giroux, Belisle)

Buts pour Grenoble : 15’44 Fleury (Tartari), 58’42 Arnaud (Magovac, Kramar)

Pénalités : 6 min pour Amiens, 6 min pour Grenoble

Crédits photos : Gazette sports