Amiens recevait ce dimanche Nice en match avancé de la 38eme journée.

Nice reste une équipe accrocheuse et cela s’est à nouveau vérifié.

Les gothiques dominent le premier tiers mais sans pour autant ouvrir la marque.

Le jeu est propre avec seulement une pénalité pour chaque équipe.

Le second tiers débute sur le même rythme avec une accentuation de la domination amiènoise. Une domination concrétisée par Smach d’un tir du poignet (30’39).

Mais Amiens ne tue pas le match. Le fait à un manque de réalisme, une suffisance et aussi un bon gardien niçois. “Nous avons été beaux mais pas bons.” confirmait Mario Richer.

Nice revient au score dès le début du troisième tiers par Rajamaki (43’44) d’un tir en lucarne opposée. Les gothiques tentent de reprendre l’avantage mais en vain.

Edwards, Trabucco et Maïa en face à face ne rencontrent pas plus de succès.

Amiens et Nice devront faire la différence en prolongation. Sur les derniers matchs, cela réussissait plutôt bien à Amiens mais ce soir la prolongation sera pour les Aigles.

D’un tir croisé, Matis offre les deux points de la victoire à son équipe.

Amiens se fait piéger par Nice et ne prend qu’un point.

Amiens-Nice, l’antagonisme… Amiens a battu à deux reprises Nice chez eux (une victoire en temps réglementaire et une victoire en prolongation) et Nice à fait de même à Amiens.

“Nous n’avons pas joué avec la bonne intensité. Nous avons été beaux à voir mais pas bons. Il faut donner crédit au gardien de Nice qui a été très bon. Nous n’avons pas été devant le filet pour aller chercher les rebonds… Notre identité est de travailler, d’être intense. Si tu ne travailles pas, tu ne peux pas gagner. Les matchs contre Nice sont des matchs serrés qui se sont toujours joués à un but.” Mario Richer.

Amiens – Nice 1-2 (0-0, 1-0, 0-1, 0-1)

Buts pour Amiens : 30’39 Smach (Da Costa, Plouffe)

Buts pour Nice : 43’44 Rajamaki (Carpentier, Sabatier), 61’01 Matis

Pénalités : 8 min pour Amiens, 6 min pour Nice