Dos au mur, Amiens n’a plus le choix ce soir… Vaincre ou périr !

Le match commence fort avec un face à face de Plouffe dès la 12eme seconde. Grenoble réplique aussitôt par Treille.

Suire tente sa chance de la bleue suite à un beau jeu de passe. Le jeu est équilibré. Les deux équipes sont bien en place et laissent peu de places aux offensives.

Treille prend son propre rebond à sept minute de jeu. Romand hérite d’un palet de Halley plein axe son tir est détourné par une crosse.

 

Un bon travail de Grenoble en zone offensive offre l’ouverture du score. Une passe en retrait pour Baylacq dont le tir fait mouche entre les jambières de Savoye (12’18).

 

Sur une action anodine aux yeux du public Bault se fait exclure 5+20 pour harponnage. Cette sanction sera lourde de conséquence.

Amiens tient l’infériorité au départ mais finit par craquer. Champagne reprend au second poteau une passe de Kearney (16’47).

Grenoble continue et creuse l’écart aisément. McEachern inscrit le 3eme but de la bleue (17’44). Quelques secondes plus tard, Kearney dévie en lucarne un tir de Bisaillon (18’27). Cela commence mal pour les gothiques. La pénalité aura tué le suspense et les chances gothiques dès le premier tiers.

 

Ce premier tiers semble avoir casser le rythme des amiénois au retour des vestiaires.

Grenoble maintient son avance. Une pénalité de Champagne relance Amiens. Trabucco lance à la cage et West détourne pour débloquer le compteur amiénois (27’21). Amiens poursuit son effort, amène du trafic à la cage et poussent les grenoblois à nouveau à la faute. Un jeu de passe fluide avec Romand à la finition mais Bonvalot fait un incroyable arrêt.

Amiens intensifie sa domination. Narbonne en profondeur en one timer, le tir n’est pas cadré.

Le coliseum redouble d’effort et chante à l’unisson.

Amiens impose son jeu dans ce second tiers. Les grenoblois n’ont plus la maîtrise du palet mais restent dangereux.

Une prison de chaque côté est sifflée. A 4 vs 4, Amiens domine et revient au score logiquement. Narbonne reprend devant l’enclave une passe de West (37’51). Rien n’est fait à l’aube du dernier tiers.

Les esprits s’échauffent. Prissaint se frotte à Treille. Edwards en vient au main avec Arnaud. Les deux joueurs sont priés de regagner les vestiaires.

 

Le suspense revient au démarrage du 3eme tiers. Une prison pour Champagne permet à Amiens de relancer sa domination.

Les gothiques sont proches du 3eme but.

Une nouvelle prison est sifflée pour Grenoble. 5 vs 3 pendant 18 sec. Sans dommage. Porté par son public, Amiens redouble d’effort pour tenter de refaire son retard mais Grenoble tient bon.

Les gothiques poussent mais le 3eme but se fait attendre. De retour à 5, Fleury est proche du 5eme but. Il reste 3 minutes à jouer. Amiens jette ses dernières forces dans la bataille et sort son gardien pour laisser la place à un joueur supplémentaire.

Les gothiques, avec quatre joueurs en moins, auront tout tenté mais s’inclinent en quatre manches face à Grenoble.

 

Le premier favori attendu se qualifie pour la finale…

Dans l’autre demi finale, Gap fait de la résistance face à Rouen en remportant son premier point.

 

Amiens – Grenoble 2-4 (0-4, 2-0, 0-0)

Buts pour Amiens : 27’21 West SN (Trabucco), 37’51 Narbonne (West, Smach)

Buts pour Grenoble : 12’18 Baylacq (Da Costa, Arnaud), 16’47 Champagne SN (Kearney, Hardy), 17’44 McEachern SN (Fleury), 18’27 Kearney SN (Bisaillon, Hardy)

Pénalités : 52 min pour Amiens, 37 min pour Grenoble