Un résultat rassurant qui ouvre quelques belles perspectives

1 février 2016
MG_1047-150915-EPINAL-CDL

En 48 heures, les Gothiques ont été les artisans de 2 rencontres qui se sont soldées par le même score : 6 à 2 !Vendredi dernier, c’était la déroute contre Morzine Avoriaz les Gêts,  suivie d’un second naufrage en terre normande ; des résultats qui avaient entraîné « la mise à l’écart » du coach Barry Smith ; (une décision qui ne satisfaisait pas Thomas Henno, qui aurait préféré le statut quo, ou l’éviction du duo de coachs ! ) 48 heures plus tard, même tableau d’affichage, mais cette fois, ce sont  des Gothiques revigorés, et victorieux, drivés par Olivier Duclos, qui ont triomphé , avec la manière, des Brûleurs de Loups grenoblois, qui venaient de s’installer sur la 3ème marche du podium.

Ce succès, conjugué aux autres résultats de la 24ème, et avant dernière, journée de la Ligue Magnus, place les amiénois dans une position plus confortable : l’accession aux play-offs est officialisée, (condition indispensable pour que le projet SASP, proposée par le club des Bâtisseurs, puisse voir le jour). Et, cerise sur le gâteau, la défaite des strasbourgeois, face à Gap, permet à nos Gothiques de prendre la 7ème place!
Dans un Coliséum, de nouveau plein comme un œuf, les 2915 spectateurs présents ont assisté à un match de bonne qualité, qui a eu un peu de mal à se décanter. Même si les amiénois ont attaqué cette rencontre tambour battant, avec la volonté de rapidement prendre le large, ils ont, comme on pouvait s’y attendre, dû faire face à des adversaires bien décidés à faire respecter la hiérarchie du classement. Attitude illustrée par le bilan des tirs cadrés (11 isérois contre 8 pour Amiens dans le premier tiers. Sur l’ensemble de la partie ; 26 gothiques contre 34 Grenoblois. Mitch Okeefe n’a donc ni chômé, ni failli !)

Le tournant du match

Romain Carpentier, (1 – 0 ; 18’33’’), en toute fin du premier tiers, aidé par Mitch Fillman et Shayne Luke, fit enfin sauter le verrou solidement fermé par Corentin Noré, le 3ème,  très jeune et très doué, gardien des BDL.
La seconde reprise, débuta par un coup de théâtre, (28’15’’) une méconduite de match, justifiée, pour Sébastien Thinel, entraîna une supériorité numérique amiénoise de 5 minutes, parfaitement exploitée par Jaka Ankerst et Tim Crowder, qui en 5 secondes , alourdissaient le score ( 2 -0 ; 30’01), puis 3 – 0 (30’06 ). Le trou était fait, même si à la fin de leur infériorité numérique, les grenoblois ouvraient le score, par Romain Chapuis. (3 – 1 ; 33’31’’)
Dès le coup d’envoi du 3ème tiers, Joël Champagne, toujours au four et au moulin, assisté d’un Tim Crowder, en grande forme, réussit un but éclair (4 – 1 ; 40’16’’), qui maintenait les grenoblois à distance respectable. Un écart qui allait encore se creuser 3 minutes plus tard grâce à Fabien Kazarine (5-1 ;43’25’’), assisté de Tim Crowder et de Cap tain Joël. 6 secondes plus tard, les amiénois allaient connaître à leur tour, une infériorité numérique de 5 minutes, consécutive à une faute de Paul Crowder, mais ils allaient parfaitement gérer cette situation. La réduction du score de Christophe Tartari (5-2 ; 53’25’’), ne changeait rien à l’affaire, d’autant que Tim Crowder, décidément intenable, assisté de Fabien Kazarine et de Romain Carpentier, allait sceller le score de cette belle rencontre (6 – 2 ; 58’39’’). Un succès mérité et savouré par les joueurs, lorsqu’ils ont dégusté la galette des rois organisée par les « Amiens Fans »

Jicehel

Demain soir, mardi 2 février , à 20h30, les Gothiques qui disputeront l’avant dernier match de la saison régulière à Briançon, doivent s’attendre à une chaude réception chez des Diables Rouges., (en position délicate,puisque 12èmes à seulement 3 points du 13ème) . Pour éviter la rétrogradation directe, promise aux 13ème et 14ème du classement, dont ils ne sont pas loin, ces briançonnais vont sans doute promettre l’enfer à nos amiénois!

Match à suivre en direct, sur France Bleu Picardie!

Allez Amiens!