« Amiens est impressionnant »

16 janvier 2018

Les Gothiques se déplaçaient ce soir à Mulhouse pour le compte de la trente cinquième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Pour garder sa troisième place, et continuer la série d’invincibilité en 2018, les Amiénois auront à cœur de remporter ce match. Bien que négligeable, la possibilité de faire un résultat parfait sur 4 confrontations contre Mulhouse est aussi une réussite dans cette Ligue très serrée.

Le vétéran Finlandais Janne Laakkonen fait son retour ce soir, mais c’est l’Amiénois pur souche Romain Bault qui est absent pour cette rencontre. Coté Scorpions, Kévin Hecquefeuille est bien présent, mais Yorick Treille, l’une des menaces offensives de le Team Synerglace, est blessé. Henry-Corentin Buysse garde les cages Amiénoises, et espère très certainement que tout se passe bien pour appréhender au mieux le match de vendredi contre Rouen (Henry avait raté le dernier match contre les Dragons pour cause de blessure).

Certainement au courant que les Amiénois aiment commencer les matchs avec beaucoup d’intensité, Mulhouse joue haut d’entrée et essaye de mettre de l’impact. Les Alsaciens tirent rapidement à la cage, mais les Scorpions ne tireront qu’une fois de plus à la cage dans ce premiers tiers. Jo’ Narbonne et sa bande sont omniprésent dans le jeu, et les Scorpions ne peuvent rien faire. Les hommes de Mario Richer envoient ni plus ni moins que 17 lancers à la cage de Sebastien Raibon, mais un seul est converti. Axel Prissaint, bien placé, lance, mais Raibon est sur la trajectoire. Cependant, il n’arrive pas à geler le palet et Joey West, qui a bien suivi, n’a plus qu’à pousser la rondelle dans la cage vide. Au terme de ce tiers, avec 17 tirs à 2, les Gothiques ne mènent que 1-0 et ce grâce à un excellent match de Raibon (ainsi que 2 poteaux).

De retour des vestiaires, Mario Trabucco est pénalisé rapidement. Même s’ils ne convertissent pas cette supériorité, les Mulhousiens se montrent plus entreprenant dans le jeu, notamment par l’intermédiaire de Bryan Ten Braak. Le français est dans tous les bons coups. Si Raidon s’illustre ce soir, Henry Corentin Buysse n’est pas en reste. Le Français réalise quelques arrêts déterminants, dont un tir de pénalité ! Cependant, et on le sentait arriver, Mulhouse fini par égaliser. Après une double supériorité non convertie par Amiens, et alors qu’il sortait de la prison, Bryan Ten Braak est superbement servie par Kévin Hecquefeuille à la ligne bleue offensive. Celui ci se présente seul face à HCB et le trompe d’un dribble magnifique, qu’il termine d’un revers dans les filets vides. C’est donc sur le score de 1-1 que les deux équipes rentrent aux vestiaires, bien que les Gothiques dominent largement aux tirs : 34 – 15.

Comme face à Nice, les Amiénois mettent un coup d’accélérateur dans le troisième tiers. Phil’ Halley est servi tout seul dans le slot et trompe Raibon, qui s’était blessé quelques minutes auparavant. Après ce but, celui ci sort, et c’est Michael Muller qui aura la lourde tâche de garder sa cage inviolée pour que Mulhouse espère revenir dans le match. Cependant, Janne Laakkonen inscrit le 3eme but Amiénois sur le deuxième lancer subit par Muller. Une fois de plus, Laakkonen est trouvé esseulé, et n’a qu’à ajuster le gardien. Jérémie Romand mets lui aussi sa pierre à l’édifice pour le 4eme et dernier but Amiénois. C’est assez rare pour être signalé, les Gothiques ont envoyés 50 lancers à la cage ce soir.

Les Gothiques l’emportent donc 4-1 et conservent leur troisième place. Les Amiénois ont attiré les louanges des commentateurs Muhlousiens de Fanseat. « Impressionnants, l’une des équipes qui a laissée la plus forte impressions avec Grenoble à l’Illberg », voici ce que pensent les observateurs de ces Gothiques version 2017-2018. De bonne augure pour la réception de Rouen vendredi, puis le déplacement à Grenoble Dimanche.

En cette année 2018, Jo’ Narbonne et sa bande semblent imbattables. L’occasion de se venger de ce mauvais rebond sur la balustrade lors de la dernière rencontre à l’ile Lacroix !