Amiens-Grenoble ce soir au Coliseum !

8 décembre 2017

Les Gothiques reçoivent ce soir les Brûleurs de Loup de Grenoble pour le compte de la vingt-septième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Après le manque de chance terrible de mardi et l’égalisation tardive de Rouen, suivie d’une victoire en prolongation, les Amiénois auront pour objectif de faire tomber le leader, ce qui ne sera pas chose facile.

C’est presque devenu une habitude, lors de chaque article, de dire : les Gothiques avaient le niveau mais se sont fait battre de peu. Mais mardi, la chance s’en est mêlée. En réalisant le même type de match, et en provoquant la chance, les hommes de Mario Richer peuvent espérer plus qu’une « habituelle » défaite en prolongation ce soir. Pourquoi ?

Car Grenoble, comme Rouen, n’est pas au mieux. Bien qu’ayant enregistré des arrivées comme l’international Français Olivier Dame-Malka, et l’ancien Amiénois et frère de Nicolas, Guillaume Leclerc, les Brûleurs de Loups ne sont plus aussi constants qu’au début de saison. Une coupe Continentale ratée (zéro victoire, alors que l’objectif était d’accueillir la phase finale), suivie d’une élimination de la Coupe de France par Gap, puis d’une autre défaite en championnat face aux Rapaces, les Grenoblois semblent atteints du très connu syndrome « Post-Continentale ». Lors des années précédentes, Rouen avait aussi subi cette baisse de régime après la coupe Continentale (généralement après avoir gagné celle ci). Les Isérois se sont cependant imposés largement face à Strasbourg mardi, mais ce après une défaite à Angers sur le score de 4-1.

Les Gothiques semblent, quant à eux, avoir trouvé la formule depuis quelques matchs. Malgré la défaite mardi, le jeu proposé était simple et l’alchimie entre les joueurs se fait ressentir. Le jeu de supériorité trouve le fond des filets, et la défense est excellente. Lucas Savoye a de plus montré qu’il était bien plus qu’un simple back-up, en réalisant une superbe prestation contre les Dragons. Henri-Corentin Buysse, laissé au repos mardi, devrait faire son retour ce soir, mais si celui ci n’est pas présent, l’ancien Spinalien peut assurer l’intérim sans aucun problème.

Lors des deux rencontres précédentes, Jo’ Narbonne et sa bande avaient été dans l’ensemble dominateurs mais surpris par le froid réalisme des Brûleurs de Loup, notamment par l’intermédiaire du capitaine Kyle Hardy. Le « PSG du hockey », comme l’appelle Mario Richer, possède une armada offensive sans égal dans la ligue, et la moindre erreur se paye d’un but. Il faut donc s’attendre à un match très disputé, avec, on l’espère, une victoire amiénoise à la clé.

Match à suivre ce soir, à 20h, au Coliséum.