Amiens /Rouen, nouveau derby pour la Coupe de la Ligue !

22 septembre 2015
barry chef orchestre 2

Ce mardi soir,22 septembre 2015,  à 20 heures, les gothiques accueillent nos voisins rouennais, pour le compte de la 10ème et dernière Coupe de la Ligue. Pour le moment, Amiens occupe la tête du classement provisoire de sa poule, mais il s’agit d’une place en trompe l’œil, car son hôte de la soirée n’a disputé que 2 matches, soit un de moins que leurs adversaires du jour. Pour cette première phase de poule, Dragons et Gothiques doivent s’affronter à 2 reprises, ce mardi soir et le 29 septembre prochain,, sur l’Île Lacroix, la dernière rencontre de cette phase préliminaire emmènera les amiénois à Epinal, le 6 octobre, pendant que les rouennais se déplaceront à Strasbourg. Sachant que seuls les 2 premiers de chaque poule sont qualifiés pour le tour suivant ; chaque point grappillé sur ces 3 rencontres, à venir,  pourrait s’avérer décisif.
Passons maintenant en revue l’état des troupes. Du côté des dragons rouennais, tout baigne !: Oubliés les défauts de carburation du début de saison dernière, depuis le début officiel des compétitions c’est carton plein. Titre de champion des champions, parcours victorieux en coupe de la Ligue et succès pour le premier match de championnat ; 8 à 2, contre Morzine Avoriaz !
C’est dire si l’adversaire s’annonce coriace, d’autant que, comme le disait, l’entraîneur rouennais, avant le traditionnel match amical de préparation d’avant saison : « Un match amical, même contre Amiens, ça se gagne ! », alors vous pensez ce que cela doit être pour une rencontre officielle !
Ce à quoi, Joël Champagne, emblématique capitaine gothique réplique « Un derby, ça se gagne ! »
Battus sévèrement en Coupe de la Ligue, (8 à 2), par ces mêmes dragons, mais avec une formation privée d’au moins 3 éléments, pas encore arrivés au club, et, pour les autres, seulement quelques jours de reprise, dans les patins. Un match qui avait permis aux entraîneurs de procéder à une large revue d’effectif.
Ce soir, les automatismes sont plus rodés. Mais depuis le début de la saison, les blessures déciment partiellement les rangs amiénois, 4 hockeyeurs seront absents et Romain Bault est encore incertain.
Depuis le début des compétitions, les Gothiques ont démontré quelques belles qualités, notamment une prolifique attaque, armée pour faire face, dans laquelle les Frères Crowder (Paul et Tim) font preuve d’une percutante efficacité, Joël Champagne, qui ne donne pas sa part de buteur patenté aux chiens, en omniprésent chef d’orchestre fournit ses attaquants en précieuses munitions, que Fabien Kazarine et autres Kevin Bruijsten, Shane Luke, voire Tim Carr, s’empressent de transformer en buts, Grégory Béron, en position d’arrière ou d’attaquant vient fort opportunément se mêler au groupe des « snipers » amiénois !
Même si le groupe encaisse encore beaucoup de buts, pas question d’en faire porter la responsabilité aux défenseurs, ni à Mitch Okeefe,qui tient souvent la baraque, ni aux seules lignes arrières, car le système de jeu gothique implique tous les membres de l’équipe dans toutes les actions de jeu, attaques comme défenses !
Ce que souligne Barry Smith avec une belle formule : « Quand on encaisse 7 buts sur un match, on ne peut pas dire qu’on a été super en défense » avant de souligner « la belle bataille », livrée par ses troupes, pendant tout le match, à l’Alp Arena.
Être plus concentrés et intelligents pour le placement défensif restent les points à améliorer, selon son analyse au lendemain de ce match.
La blessure de « Boubou », a obligé nos gothiques, à évoluer à 4 défenseurs,(Grégory Béron, étant passé aux avant-postes), mais ne les a pas empêchés de faire face vaillamment. Un point, voire mieux n’aurait pas constitué une injustice, car les amiénois ont toujours répondu du tac au tac aux buts gapençais.
Des valeurs, ajoutées au soutien inconditionnel du public du Coliséum, qui devraient leur permettre de faire bonne figure face à l’armada rouennaise !

Allez Amiens !!
Jicehel