CDL Strasbourg; un match sur courant alternatif

10 septembre 2015
20150909 CDL Strasbourg

Le premier match officiel de la saison 2015/2016, disputé mardi 8 septembre, pour le compte de la Coupe de la Ligue, (une épreuve qui vit sa dernière année), s’est déroulé dans une ambiance inédite. Une cinquantaine de personnes, des partenaires du HCAS, dûment autorisées par la FFHG, ont pu en suivre le déroulement, depuis les salons VIP, sans pouvoir accéder aux tribunes.
Hormis, les journalistes ayant accès à la tribune de presse et les membres du comité directeur dans les gradins, aucun autre spectateur n’était autorisé à entrer. Ces dispositions drastiques résultaient de la décision de faire jouer un match à huis clos, pour jets d’objets sur la glace au cours de la saison dernière.
Cependant, les supporters avaient la possibilité de vivre en direct la rencontre, sur la page face book du club et sur le site internet de France Bleu Picardie,avec aux commentaires, Antoine Barège et Bertrand Quique, (privé de micro dans l’enceinte du Coliséum). A noter que les Amiens Fans, avaient installé une bannière d’encouragements pour leurs « boys », une attention appréciée par les joueurs qui, à l’issue de la rencontre, ont tenu à poser devant. A la fin du match, et en dehors de la patinoire, une dizaine de supporters étaient présent pour les féliciter d’une victoire difficilement acquise.
La rencontre s’est déroulée sur un mode alternatif, voire triphasé : un premier tiers d’observation, globalement dominé par Amiens , même si les 2 équipes ont adressé quasiment le même nombre de tirs au but ; 7 pour Amiens et 6 pour Strasbourg. Le seul but étant inscrit, à la 9ème minute, par « Boubou », alias Fabien Bourgeois, un jeune défenseur qui allait encore s’illustrer en seconde période sur deux nouveaux buts gothiques, (réussis par Captain Joël Champagne et Mitch Fillman).
En seconde période, on est passé en haute tension, avec 5 réalisations gothiques (Joël Champagne, suivi de Marius Serer, de Rudy Matima, (qui marquait ainsi son premier but en équipe première !), Mitch Filman et Shane Lucke, (qui enrhuma le gardien strasbourgeois, avec un but superbe !), insuffisamment compensées par Sébastien Trudeau et Jan Pardavy.
Ce dernier fêtait, ce mardi, 8 septembre, son 44éme anniversaire ! Une juste récompense pour ce joueur talentueux qui allait encore titiller et menacer, jusqu’au coup de sifflet final, la défense amiénoise. A noter que l’ami Kevin Bruijsten a prouvé qu’il n’a rien perdu de ses qualités de renard des surfaces, puisqu’il a été impliqué sur 4 des buts gothiques !
A 6/2, à la fin du second tiers, les carottes n’étaient sans doute pas encore complètement cuites pour l’Etoile Noire alsacienne, alors que , les choses paraissaient bien engagées pour les amiénois.
Mais, on ne peut jamais écrire le scénario d’un match de hockey à l’avance. Car, si dès l’entame du 3ème tiers, Joël Champagne montra la voie en marquant le 7ème but, confortant ainsi l’avance de ses troupes, le réveil des strasbourgeois allait provoquer des sueurs froides chez les rares spectateurs.
Une subite baisse de tension (pour continuer sur la métaphore électrique) allait pratiquement inverser le cours de ce match que tous croyaient définitivement scellé. En moins de 3 minutes, (de 40’29 à 42’26), les Gothiques encaissaient 3 buts par Sébastien Trudeau, (assisté de l’intenable et toujours aussi talentueux Jan Padavy et de Matthew), Anthony « Bolide », Goncalvès et Jacob Goblbert.
Atones, les amiénois allaient encaisser un 6ème but, à 41 secondes de la sirène par Kevin Sullivan, assisté de Michel Petrak et de l’inusable quadragénaire, Jan Pardavy, qui jusqu’au coup de sifflet final menait la charge des buts amiénois.
Plus rien ne sera marqué, et les gothiques remportent ce premier match ( 7 à 6!) , qui, pour Olivier Duclos, au micro de France Bleu Picardie, « ressemble à une inquiétante victoire », avant d’assurer « qu’il y a encore du travail et beaucoup de choses à régler! »
Match retour de ce tour de Coupe de la Ligue, ce Samedi, 12 septembre, à 17h30, à la patinoire de l’iceberg , à Strasbourg, si possible en courant continu pour nos Gothiques…allez Amiens !

Jicehel