C’est parti pour les play-offs

19 février 2016
match aller epinal

Ce vendredi 19 février , et demain samedi 20 février  2015, les Gothiques d’Amiens, vont disputer le premier tour des play-offs, une accession à ce niveau de la compétition qui n’a été acquise qu’au terme de l’avant dernière journée du championnat.

Les faveurs du pronostic pour Epinal

Sur le papier, les spinaliens font figure de favoris ; ils terminent seconds de la saison régulière, malgré 3 points de pénalisation.A domicile , ils sont quasiment invincibles ; une seule défaite pendant le championnat. Les 4 confrontations des 2 formations (en coupe et en Ligue Magnus) se sont soldées par 2 défaites et 2 victoires dans chaque camp ; tous les succès ayant été obtenus à domicile ! La dernière victoire amiénoise dans le fief des Gamyo remonte au 13 février 2013 !
C’est pour cette raison que le coach vosgien entend que ces joueurs « montrent les dents d’entrée ! » Il annonce dans la presse locale, avoir mis au point une tactique pour « que son gardien ait le moins de travail possible  à  effectuer ! »
Ce soir, nos hockeyeurs doivent donc s’attendre à une chaude réception, face à une équipe qui « patine, met de l’intensité et va à la cage », décidée à préserver sa quasi invincibilité à domicile et qui évoluera dansune patinoire pleine comme un œuf (toutes les places sont vendues depuis janvier), avec un dispositif spécial play-offs :un écran géant, installé sous un chapiteau sur le parking de la patinoire pouvant accueillir 1000 supporters supplémentaires !
Des conditions qui ne perturbent pas outre mesure Olivier Duclos, le coach amiénois : « Nous sommes prêts, ces 4 derniers jours, nous avons bien travaillé, nous n’avons rien à perdre. Pour nous, il s’agit d’une nouvelle saison. Les compteurs sont remis à zéro. J’ai insisté auprès des joueurs pour qu’ils soient tous dans cet état d’esprit et oublient toutes les péripéties survenues pendant la saison, les bonnes comme les mauvaises !Maintenant, il faut prendre du plaisir  pour ne nourrir aucun regret à la fin de ces séries !

Olivier Duclos : « Nous vendrons chèrement notre peau ! »

Tout le monde voit Épinal passer !

« Oui, mais cela ne me pose aucun souci, ce qui confirme que n’avons rien à perdre, comme je répète à mes joueurs depuis une semaine. Notre éventuelle élimination semblerait logique. Mais nous avons une carte à jouer, en dépit des nombreux soucis que nous avons connu, à l’extérieur pendant la saison. Nous devons trouver cette clé qui va nous permettre de remporter , le premier, voire les 2 premiers affrontements dans les Vosges !
Nous y allons avec cette volonté de gagner ces 2 rencontres et tout donner pour n’avoir aucun regret. Je serais impitoyable avec les joueurs, si je dois terminer les rencontres avec 12 joueurs, je le ferai sans état d’âme. Pas question de tolérer la moindre négativité, je veux pouvoir compter sur des joueurs positifs et travailleurs ; qu’ils se fassent plaisir, et qu’ils se donnent le maximum de chances de passer ce tour ! »

Épinal reste pourtant un gros morceau !

« Ce groupe est effectivement très impressionnant, mais pour moi, ce n’est ni Gap,ni Rouen,Toutes nos confrontations ont toujours été très serrées , nous n’avons jamais pris plus de 4 ou 5 buts d’écart. , Épinal reste une belle équipe avec 4 lignes complètes et un gardien qui possède les meilleures statistiques de la Ligue. Je pense que cela va se jouer sur des petits riens, mais quoiqu’il arrive nous vendrons chèrement notre peau ! j’ai envisagé tous les scénarios possibles »

Avec une tactique et un système modifiés ?

« J’ai effectivement modifié certaines choses, il est très difficile de tout bouleverser en si peu de temps. Je me suis efforcé d’aller à l’essentiel, sur des choses simples, avec une notion plus offensive, par rapport à ce que nous produisions auparavant. Pour la défense, j’ai privilégié une tactique qui permet aux joueurs d’empêcher l’adversaire de tirer à proximité de la cage !
Tous les joueurs ont bien adhérer à ces ajustements qui visent à donner plus de responsabilité à chacun. Mon objectif étant de toujours impliquer la totalité de mon effectif dans ces quarts de finale ! »

Les rôles de la défense et du gardien sont-ils primordiaux ?

« Nous avons besoin d’un gardien à 100 voire 120% de ces capacités, et d’une défense très disciplinée, car, avec les talents offensifs que nous possédons,je suis persuadé que nous allons marquer des buts. Je pense que cela peut se jouer sur les performances du gardien et sur les supériorités numériques ! »

Les altercations pendant le dernier entraînement sont oubliées ?

« Personnellement, je préfère voir  des altercations, c’est une preuve de vie dans le groupe, surtout quand cela survient sur un fait de jeu. C’est une preuve que mes hockeyeurs se sentent concernés par la tactique. L’un des deux n’était pas d’accord avec ce qu’avait fait l’autre, Un comportement et une réaction qui prouvent leur implication. Depuis , ils se sont expliqués et réconciliés, ces altercations font partie de la vie d’un groupe, il n’y a pour moi aucun souci la-dessus ! »

Ces séries sont-elles important pour votre cas personnel ?

« Ce n’est pas la question ; je ne m’en moque pas, mais j’ai vraiment envie de réussir pour prouver à pas mal de monde que je suis capable d’amener un groupe vers des objectifs. J’ai été mis à ce poste par intérim, ce que l’on m’a bien fait comprendre. Je me suis donné à fond depuis 2 semaines, je vais continuer, je ne suis pas trop stressé mais j’avoue que je ne dors pas toujours très bien non plus. J’ai vraiment envie  que les joueurs réussissent, et, pour cela, je m’efforce de leur transmettre mon état d’esprit et ma motivation. Mais ce sont eux  qui possèdent la clé de la réussite ou de l’échec ; il en est toujours ainsi, quel que soit l’entraîneur! Si les choses se passent bien, tant mieux, sinon tant pis ! »

Votre objectif sur ces 2 premières rencontres ?

«Comme il faut toujours se fixer des objectifs élevés ; nous y allons avec la volonté affichée de remporter les 2 matches ; si nous n’y parvenons pas, il nous restera les 2 rencontres à la maison ! Sur une série de 7 confrontations : être mené 2 à 0, ne sera pas rédhibitoire et loin d’être fini. C’est ce que j’ai expliqué aux joueurs en leur répétant qu’il fallait, certes prendre les matches les uns après les autres , mais qu’il nous faudrait toujours répondre présent sur la glace !
Après la saison que nous venons de vivre, avec tellement de hauts et de bas, sans parler des problèmes extra sportifs, nous n’avons vraiment rien à perdre , les joueurs doivent aussi penser à eux, à leur contrat de la saison prochaine, s’ils veulent prolonger à Amiens ! »

Attendez vous à une chaude réception vosgienne ; sur et hors de la glace !

« Jouer à Épinal a toujours été plaisant, il règne toujours une belle ambiance avec d’excellents supporters. Nous devrions trouver dans cette belle  atmosphère une source supplémentaire de motivation. Je préfère Pressompré, à d’autres patinoires nettement plus froides !Nous savons que, vu le bruit attendu , nous ne pourrons pas nous entendre sur le banc, Mais nous avons l’assurance de vivre 3 belles soirées à Épinal ! »

Allez Amiens

Ces 2 rencontres seront arbitrées par MM. Gremion et Barbez, pour ce soir et par MM. Bliek et Fabre;. demain soir, elles seront retransmises en direct sur France Bleu Picardie : coup d’envoi à 20heures.

Jicehel