Coupe de France : trop tardif le réveil des Gothiques…..

28 janvier 2015

Amiens a vécu la première finale de Coupe de France, organisée sous l’égide de la FFHG, dans la patinoire la plus éloignée de ses bases, le POMGE marseillais ! L’histoire retiendra que ce match, contre les Dragons de Rouen, s’est terminé sur le score de 5 à 3.
Ceux qui n’ont pas suivi la rencontre en direct pourraient penser que ce fut une partie âprement disputée et que les gothiques n’ont cédé qu’au terme d’un 3ème tiers endiablé.
Que nenni, au début de cette ultime période, les rouennais étaient largement en tête en menant 5 à 0. Un scénario catastrophe qui a considérablement plombé l’ambiance chez les centaines de supporters picards qui avaient fait le déplacement dans le Sud. Ne parlons pas des 300 restés dans la capitale picarde, venus suivre la rencontre sur le grand écran installé dans un gymnase du Coliséum, qui ont vu ( !) la retransmission s’arrêter brusquement, rupture de réseau, au début du 3ème tiers pour reprendre un peu plus tard . Pour ceux qui sont repartis chez eux alors que le score était de 5 à 0 ; les carottes semblaient bien cuites !
Tous ont suivi les deux premiers tiers, au cours desquels, nos gothiques, sans doute un peu débordés par l’enjeu,furent submergés par les vagues offensives des rouennais qui n’en demandaient pas tant !
Partis avec un plan de jeu, plus défensif et un système, spécifiquement axé sur les infériorités numériques, répétés à l’entraînement durant la semaine précédente, les amiénois, vu la tournure défavorable prise par les évènements du début de la rencontre, furent contraints, de complètement modifier leur stratégie. Menés dès la 23ème minute, de 2 buts à 0, encaissés pendant des infériorités numériques, œuvres de Colotti et de, celui qui allait être désigné homme du match, l’insaisissable Julien Desrosiers !Le temps mort demandé par Barry Smith et les modifications du dispositif gothique ne changeaient pas vraiment la donne. Pendant le second tiers les buts s’accumulaient dans la cage de Mitch Okeefe, pourtant auteur d’une excellente partie. Julien Desrosiers, Danny Groulx et Maxime Lacroix corsaient encore un peu plus l’addition !

A cet instant, la déception et le désarroi sont immenses dans les travées marseillaises ; quelques larmes perlent dans le regard des supporters qui pourtant continuent à chanter.
2010125 CDF Z 9C’est dans les vestiaires gothiques que l’heure de la révolte a sonné : les joueurs se remobilisent : perdu pour perdu, il faut tout donner ! « Pas question de repartir avec une valise ! »
Ce moral de vainqueur ne tarde pas à porter ses fruits ; les amiénois effectuent, en moins de 10 minutes, un spectaculaire retour par Jamie VanderVeeken (41e), Kevin Bruijsten (46e) et Fabien Kazarine (49e). Les chœurs des supporters se mettent immédiatement sur la même longueur d’onde et encouragent follement leurs hockeyeurs préférés qui commencent à instiller le doute dans les esprits rouennais. Pour freiner la furia gothique, Ari Salo, le coach normand demande, à son tour, un temps mort. La partie se termine dans la confusion, car les amiénois subissent 9 pénalités, contre 2, dans les 3 dernières minutes. Le score en restera donc là. Dommage que les gothiques, sans doute tétanisés par l’enjeu, aient été aux abonnés absents lors des deux premiers tiers ! Une attitude qui, peut s’expliquer lorsque vous êtes la formation la plus jeune de la Ligue Magnus et que votre équipe a été modifiée à 70% en début de saison. Impossible de l’emporter face à Rouen, sans être au top de sa forme, ce qui n’est arrivé qu’au 3ème tiers ! Tout n’est pourtant pas à jeter ! Dans cette finale, nos gothiques ont fait preuve de caractère et relevé fièrement la tête ; des qualités qui devraient être utiles pour les play-offs, Car, après les résultats des matchs en retard, les Gothiques, qui reculent à la 7ème place, sont assurés de disputer leurs 2 premiers matchs des 8ème de Finale au Coliséum, le Mardi 17 et Mercredi 18 Février.

Ce retour spectaculaire n’enlève rien à la performance de cette belle équipe de Rouen qui remporte une 5ème Coupe de France !
Le mot de la fin sera consacré aux cohortes de supporters gothiques, toujours présentes derrière leurs hockeyeurs, qui se sont déplacées en nombre à Marseille et qui ont clairement remporté cette finale, à l’applaudimètre. Performances vocales, passion inoxydable et endurance physique, pour ceux, qui ont passé plus de 24 heures en bus afin d’assister à cette grande première ! Lundi matin, certains ont même repris directement le chemin du bureau ou de l’usine, dès la descente du bus ! Bravo et merci à tous ! Ils seront tous là, ce samedi 31janvier, pour assister à la rencontre contre Strasbourg et vivre une présentation originale de chacun des hockeyeurs amiénois !

Ce week-end, plusieurs rencontres du hockey mineur se dérouleront au Coliséum, ainsi, dimanche 1er février les U11B recevront Compiègne, samedi à 1h50, alors que les 11A, accueilleront Reims B, à 12h20, et les U15 B rencontreront leurs homologues de Wasqhehal, à 19h15.
La veille, samedi 31 janvier, à 13h15,les U22 Elite disputeront les quarts de finale du championnat de France en accueillant leurs homologues de Villard de Lans ; des adversaires qu’ils retrouveront le lendemain dimanche, à 19h15.

Jicehel

Photos Marie Brunel & Lucille Lefevre