De quoi être fier !

19 mars 2018

Les Gothiques recevaient cet après midi les Dragons de Rouen pour le match 6 des demi-finales des Play-Offs. Un match capital car les Rouennais mènent 3 manches à 2 dans la série, et une défaite signifierait la fin de saison pour les Gothiques. Il va falloir aller chercher un match 7 à Rouen pour espérer une qualification en finale, la première depuis 2006. Si l’on devait en rester là, il n’y aurait pas à rougir du parcours des Amiénois : un quart de finale remporté contre Lyon, puis 2 victoires contre l’armada Rouennaise, une nette progression par rapport aux années précédentes.

Mais l’heure n’est pas au bilan, car il reste un voire deux matchs à jouer. Jo’ Narbonne et sa bande ont prouvé plusieurs fois cette saison qu’ils ont un mental à toute épreuve et qu’ils peuvent aller chercher des ressources pour l’emporter là où personne ne les attend. Et quel meilleur cadeau d’anniversaire pour Henry-Corentin Buysse qu’une victoire à domicile contre Rouen ?

Le match commence très fort sans round d’observation. Les Gothiques sont déterminés à mettre de l’impact d’entrée pour montrer qu’ils sont toujours présent et que la série est loin d’être terminée. Si Rouen a la possession du palet, ils n’arrivent pas à trouver de lancers dangereux. Le jeu rapide de contre-attaque pousse les Rouennais à la faute, et Amiens bénéficie d’un jeu de supériorité. Phil’ Halley trouve Tommy Giroux, qui repique dans la slot et envoie un superbe lancer en lucarne, et les Gothiques mènent 1-0. Les Dragons auront une opportunité de double supériorité numérique, qu’ils négocient très mal, et le tiers se fini sur le score de 1-0 en faveur des locaux.

Les hommes de Mario Richer mettent la pression d’entrée de second tiers et manquent de doubler la mise sur un 3 contre 1. Alors qu’ils ont 0% de réussite dans ce secteur dans la série, Rouen égalise en supériorité numérique par Nicolas Deschamps. Depuis le but, Amiens à la tête sous l’eau, et Rouen en profite. Mathieu Roy semble blessé, mais le jeu continue. Le palet tourne dans la zone défensive Amiénoise, et Wohlberg donne l’avantage aux Normands. Puis, pour la deuxième fois de l’après-midi, Rouen marque en avantage numérique, par Aléardi, très en vue dans le match et dans la série. Rouen mène 1-3 à la fin du tiers, et il faudra revenir très fort dans le 3eme tiers pour revenir dans ce match pour espérer égaliser dans la série.

Tommy Giroux aurait pu réduire le score d’entrée de tiers, mais Pintaric se déploie superbement. Mario Trabucco redonne cependant espoir d’un superbe lancer croisé en lucarne, et il n y a plus qu’un but de retard ! Loïc Lampérier fait une frayeur au Coliséum, qui pousse son équipe, mais HCB sort un arrêt du bouclier déterminant. Amiens domine complètement ce tiers, et Mario Richer tente de faire sortir HCB pour faire jouer un joueur de plus. Cela ne suffit pas, malgré de bonnes occasions, et le match se termine sur le score de 2-3.

La saison est donc terminée, mais il n’y pas à rougir. Prendre 2 matchs à ce Rouen, alors que tout le monde voyait les Dragons l’emporter facilement, est déjà une belle réussite. D’autant qu’il a fallu pousser les hommes de Fabrice Lhenry dans leur retranchements, et les supporters Rouennais se sont fait une belle frayeur ! Souhaitons bonne chance aux Dragons pour la finale, qui attendent toujours leur adversaire !

crédit photo Leandre Leber Gazettesports