De quoi nourrir des regrets…

19 janvier 2018

Les Gothiques recevaient ce soir les Dragons de Rouen pour le compte de la trente sixième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Actuels leader (avec un match en avance), les Rouennais ne sont plus aussi dominants qu’à une certaine époque. Éliminés en demi finale de Coupe de France, et menant une bataille à distance avec Grenoble pour la première place, les Normands restent néanmoins un redoutable adversaire.

Rouen est en effet la seule équipe que les Gothiques n’ont pas encore battu cette saison. Battus à chaque fois de peu, mais battus quand même, les Amiénois ont aussi connus des coups du sort, comme lors de la dernière rencontre à L’île Lacroix, où les Dragons avaient égalisés en toute fin de match grâce à un mauvais rebond sur la balustrade. Mais depuis ce match, les deux équipes ne comptent que 3 défaites, et Amiens semble arriver au meilleur de sa forme en cette fin de saison régulière. Bien meilleurs dans le jeu que lors du dernier Derby, c’est avec l’intention de ramener les 3 points que les Gothiques abordent ce match ce soir.

C’est avec une tension palpable que le match débute dans un Coliséum plein à craquer. Pas de round d’observation, les Rouennais envoient tout de suite des lancers à la cage. Après une légère domination des Normands dans les 5 premières minutes, c’est au tour des Amiénois d’avoir le contrôle du palet. Malgré l’intensité et la tension, les deux équipes se neutralisent en défendant très bien. Les lignes de passes sont bien coupées, et le peu de lancers qui sont laissés par les deux équipes ne sont pas dangereux. Néanmoins, sur l’une des seules occasions du tiers, Laakkonen se retrouve seul devant la cage, mais le finlandais lance au dessus. Le jeu de supériorité pourtant très bon jusque là, ne réussi pas ce soir, et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Les Rouennais reviennent dans le second tiers avec d’autres intentions. Les Amiénois n’arrivent pas à sortir de leur zone défensive, et c’est Florian Chakiachvili, l’homme qui aura marque à chaque match contre Amiens, qui ouvre le score pour les Dragons. La réaction des Gothiques est immédiate : a peine l’engagement remporté, Kuralt, Laakkonen et Trabucco se ruent sur la cage de Pintaric. Le slovène, récemment convoqué aux JO pour jouer avec la Team Slovènie, pense avoir égalisé sur un lancer heurtant l’intérieur de la lucarne, mais ce’est Mario Trabucco qui rentre le plate au fond des filets de Pintaric après un gros cafouillage. Les Gothiques n’ont pas à rougir ce soir, et les 21 points séparant les deux équipes au classement ne se font pas ressentir.

Si le jeu de supériorité Amiénois est muet, ce n’est pas le cas de celui des Rouennais. En power play dès le début du troisième tiers, Joris Bedin redonne une longueur d’avance aux Normands. La défense Rouennaise étant l’une des meilleures de la ligue, il est toujours difficile de la tromper. Joey West y parviendra grâce à un superbe travail de Axel Prissaint et Kévin Da Costa, et égalise à 12 minutes de la fin du match. Cependant, Marc André Thinel, toujours redoutable malgré son âge, redonne un avantage aux Dragons, rapidement suivi d’un quatrième but de Wolhberg, suite à une mésentente en supériorité. Mais les Gothiques, bien poussés par le public, ne lâchent rien et Ondrej Smach réduit la marque à 3-4 avec une minute à jouer. Mario Richer ne réfléchi pas une seule seconde et fait sortir Henry-Corentin Buysse dès l’engagement gagné. Mais malgré le joueur supplémentaire, les Gothiques n’arrivent pas à s’installer en zone offensive, et s’inclinent pour la première fois en 2018.

Une défaite cruelle, tant les Gothiques ont fait jeu égal avec les Dragons. Il aura manqué du réalisme, et un jeu de supériorité plus productif pour renverser le leader ce soir. Rouen reste donc la seule équipe invaincue par Amiens, et les Gothiques connaissent leur premier revers de 2018. Grenoble est de son coté allé perdre à Strasbourg, ce qui promet une rencontre à fort enjeu dimanche, où les deux équipes voudront retrouver le chemin de la victoire. La bonne nouvelle est que pour revoir jouer les Gothiques au Coliseum, vous n’aurez qu’à attendre 4 petits jours avec la venue d’Angers ce mardi 23 janvier. Billetterie en ligne sur notre site.