Déplacement piège à Strasbourg

26 janvier 2018
IMG_3424

Les Gothiques se déplacent ce soir à Strasbourg pour le compte de la trente neuvième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Un déplacement à ne pas rater, car le classement est plus serré que jamais. Gap, Amiens, Lyon et Bordeaux se tiennent en 7 petits points (Gap 3eme à 67 points avec un match de retard, Amiens 4eme avec 67 points, Lyon 5eme avec 64 points, et Bordeaux 6eme avec 60 points). Tout peut encore basculer, car Gap reçoit Angers, Bordeaux se déplace à Epinal, qui se bat pour ne pas être en poule de relégation, et Lyon se déplace à Mulhouse qui va tout faire pour avoir une place en Playoffs.

Pourtant l’une des bêtes noire d’Amiens sur les saisons précédentes, avec des matchs compliqués et souvent très fermés, cette saison l’Etoile Noire réussie bien aux Gothiques, mais reste très accrocheuse.

En témoignent ses derniers résultats des Strasbourgeois : 2 victoires en 7 matchs (alors qu’ils n’en avaient qu’une seule sur les 31 premiers), dont une très nette contre Grenoble (6-3) à domicile. L’Étoile Noire est, de plus, allée chercher les prolongations contre Angers et Bordeaux, et tente de sauver sa saison en cette fin de championnat. Si cette équipe manque de talent, elle le compense par une grosse agressivité et une capacité à ne jamais lâcher.

Les trois dernières confrontations entre les deux équipes sont largement en faveur des Gothiques, mais il faut nuancer. Si à domicile les Gothiques ont assuré sans problème (4-1, puis 7-1), ce n’est pas la même histoire à l’Iceberg. Une victoire 3-4 à l’arrachée après avoir été mené 3-2, et en ayant dominé aux tirs 25-42. Cette équipe Alsacienne ne se laisse pas battre facilement, et encore moins à domicile.

D’autant qu’Amiens semble traverser une période de moins bien. Les joueurs semblent fatigués (en témoignent la blessure de Janne Laakkonen), et le réalisme retrouvé depuis la victoire 6-1 à Epinal n’est plus de rigueur. Ce réalisme qui peut faire la différence contre des équipes très accrocheuses telles que Strasbourg, ou même Chamonix dans deux semaines. Ce soir, il faudra retrouver de l’efficacité sur le jeu de supériorité, très à la peine (même si les deux buts inscrits contre Angers l’ont été avec un homme supplémentaire). Strasbourg a en effet le pire pourcentage de la ligue en infériorité (70%).

La logique voudrait qu’Amiens l’emporte, mais le sport, et le hockey en particulier, ne respecte jamais la logique. c’est une victoire à aller chercher, avant d’avoir 4 jours de repos bien mérités, pour ensuite se déplacer à Bordeaux mardi, et de recevoir Gap dimanche prochain au Coliseum. Une victoire ce soir permettrait d’aborder ces deux matchs cruciaux au classement sereinement, et surtout se garder les cartes en main, sans dépendre des résultats des autres pour connaitre son destin.

Strasbourg – Amiens, c’est ce soir 20h sur l’antenne de Fanseat.