3 de suite pour les Gothiques !

15 octobre 2017
LigueMagnus-GothiquesvsStrasbourg-170917-38

Les Gothiques se déplaçaient ce soir à Strasbourg pour le compte de la treizième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Un match piège face à la lanterne rouge du championnat. Surtout ne pas sous estimer cette formation Alsacienne, qui malgré son seul point pris en douze match est capable d’accrocher les meilleures équipes. Pour ce match, c’est Lucas Savoye qui garde la cage Amiénoise en ce début de soirée, afin de reposer Henry-Corentin Buysse avant la très grosse semaine qui arrive (Gap puis double confrontation contre Rouen à l’Ile Lacroix).

Dès l’entrée de match, on remarque que les Gothiques ne mettent pas la même intensité que contre Epinal ou Bordeaux. Dominateurs dans l’ensemble, les Amiénois semblent prendre le match un peu trop à la légère. Bien que Romain Bault ouvre le score après avoir bien récupéré le palet, Jo’ Narbonne et sa bande se mettent en difficulté tout seul et encaissent un but magnifique en fin de premier tiers. Edgard Dikis envoie un tir laser dans la lucarne opposé d’un Lucas Savoye qui ne peut rien faire.

Les Gothiques dominent le deuxième tiers de la tête et des épaules. Rudy Matima met sa crosse en opposition sur une passe appuyée de Trabucco en supériorité numérique et redonne une longueur d’avance aux Amiénois. Cependant, ce soir, les Gothiques confondent jouer simple avec jouer facile. Sur les deux seuls occasions Strasbourgeoise du tiers, les Alsaciens reprennent l’avantage 3-2. Tout d’abord sur une perte de palet au milieu de glace, puis sur un déviation en supériorité numérique, le tout en une minute de temps. Les Gothiques réalisent alors qu’ils ont pris le match un peu trop facilement, et mettent un coup d’accélérateur. En trente secondes, ils égalisent par l’intermédiaire de Mario Trabucco, puis reprennent l’avantage en contre sur un « one timer » de Kuralt en contre attaque. 22 tirs à 6 dans ce tiers, et pourtant le score est à 3-4.

Le troisième tiers est un peu plus équilibré, voire parfois à l’avantage de Strasbourgeois qui jouent crânement leur chance. Lucas Savoye doit se déployer à plusieurs reprises pour conserver cette petite mais précieuse avance. On aura peur jusqu’à la dernière seconde, car même en cage vide les Amiénois ne trouvent pas le fond des filets. Cependant, les hommes de Mario Richer ne lâchent pas et remportent leur troisième match d’affilé.

Une fois de plus, les Gothiques se sont fait peur dans ce match. Dominateurs mais parfois trop faciles, les Amiénois ont permis à des Alsaciens, qui n’ont jamais lâché, de revenir et même de passer devant pendant un temps. Ça passe ce soir, et il faut retenir les trois points, avant la réception de Gap mardi, puis la double confrontation contre Rouen. Vendredi tout d’abord, puis mardi prochain, pour les seizième de finale de la coupe de France.