Du rêve au cauchemard.

17 octobre 2017
FullSizeR_3

Les Gothiques recevaient ce soir le champion de France en titre, Gap, pour le compte de la quatorzième journée de SAXORPINT Ligue Magnus. Défaits 5-2 lors du premier match entre les deux équipes, les Amiénois sont sur une tout autre dynamique qu’à l’époque. Restant sur trois victoires de suite, Jo’ Narbonne et sa bande sont dans une bonne période, et comptent bien en profiter contre des Rapaces en perte de vitesse. Les Alpins enchainent les revers, le dernier en date à domicile, contre Bordeaux. Les hommes de Luciano Basile ont subi une lourde défaite 2-7 et sont privés de Pierre Crinon et Maxwell Ross, exclus lors de ce match et suspendus pour ce soir. Une équipe diminuée sur le papier, mais certainement pas sur la glace, tant on en connait les qualités.

Le match est tout de suite à l’avantage des locaux. Sur l’engagement, les Gothiques entrent en zone offensive. Tommy Giroux sert Phil’ Halley lancé qui nettoie la lucarne de Jeff Lerg. Les Amiénois sont partout, et les Gapençais sont méconnaissables. Jérémie Romand, seul dans le slot, est bien servi par Joey West et enfonce le clou après moins de cinq minutes de jeu. Cependant, la soirée n’est pas toute rose. Après un coup de sifflet signalant un hors jeu, Todd Perry, de retour après un mois d’absence, prend une charge et sort en se tenant l’épaule. Il ne reviendra malheureusement pas de la soirée. On retrouve la première ligne, avec Phil’ Halley bien servi par Tommy Giroux. Le premier tire en pivot, et Rudy Matima concrétise l’action et donne une avance de 3-0 amplement méritée.

Le visage des Gothiques dans le second tiers est tout autre. Ils semblent avoir pris un coup derrière la tête, peut être dû à la blessure de Todd Perry. Gap est de plus revenu avec de meilleures intentions, et Mc Donald réduit le score à 3-1 à mi-match. Les Rapaces en profitent pour inscrire un deuxième but dans le deuxième tiers par l’intermédiaire de Campbell.

Le troisième tiers n’est pas sous de meilleures auspices. On se demande ce qui a pu se passer entre le premier et le deuxième tiers tant cette équipe n’est plus la même sur la glace. Peu de bons palets, pas d’intensité, ce qui profite aux hommes de Luciano Basile. L’ancien Amiénois Maurin Bouvet égalise à deux minutes de la fin sur une fin de supériorité. Les Amiénois n’ont tiré qu’une seule fois à la cage sur ce tiers, ce qui montre la domination des Alpins. Cependant, Henry-Corentin Buysse tient son équipe et les emmène en prolongation.

La prolongation ne dure pas longtemps. Les Gapençais, profitant du « momentum » de l’égalisation sont survoltés. Eric Scheid tire profit de la fatigue des trois joueurs Amiénois sur la glace pour déborder et tromper Buysse pour la quatrième fois d’affilé.

C’est donc une défaite en prolongation contre des Rapaces qui se sont réveillés au deuxième tiers. Malgré un premier tiers exceptionnel, les Gothiques n’ont pas réussi à se mettre à l’abri et le payent contre une telle équipe. Un bon résultat néanmoins car il y a un point à la clé, mais on ne peut s’empêcher de penser que la victoire était  accessible.

Il faudra vite se remobiliser pour se rendre en Normandie affronter les Dragons de Rouen deux fois d’affilés. Il faudra prendre exemple sur le premier tiers réalisé ce soir, mais ne pas baisser d’intensité pour espérer ramener la victoire en championnat vendredi, et la qualification en coupe Mardi prochain.