Epinal: remake du scénario de Gap, mais avec un « happy end » !

8 décembre 2014

Défaits 5 à 2 à Gap, l’autre semaine, samedi soir, les gothiques se sont imposés 4 à 0 contre Epinal, ! Faire le rapprochement entre ces deux rencontres aux résultats diamétralement opposés n’est pas anodin. Le scénario de ces deux rencontres a pourtant été identique dans le déroulement, mais le clap de fin du premier épisode avait tourné vinaigre, avec une défaite qui avait laissé beaucoup de frustration. Ce que rappelait Olivier Duclos , au micro de France Bleu Picardie : « Nous avons effectué un bon match contre les Rapaces, ce dont nous avons eu confirmation après avoir visionné la vidéo de la rencontre ; sauf que nous n’avions pas concrétisé, en buts, nos temps forts et nos occasions. Depuis le début de la semaine, nous avons beaucoup travaillé sur l’efficacité devant la cage, en multipliant les shoots plutôt que de tenter de dribbler l’adversaire. Ce soir, nous avons réalisé un match complet dans tous les compartiments du jeu, avec Mitch qui a tenu la baraque. Nous sommes doublement satisfaits du résultat et de la manière ! » Une analyse et une satisfaction partagées par Rémi Thomas, qui soulignait la remarquable efficacité de son équipe, ( 9 tirs en seconde période pour 4 buts réussis !) et la capacité de gérer sereinement son avance dans le dernier tiers.
Contre Epinal, le portier gothique Mitch Okeefe, logiquement désigné « meilleur joueur gothique », à détourné ou arrêté les 29 palets qui prenaient le chemin de sa cage alors que son homologue vosgien a bloqué 15 des 19 tirs picards.
C’est vrai que cette rencontre a été quasiment découpée en 3 séquences distinctes auxquelles les hommes de Barry Smith se sont parfaitement adaptés : Un premier tiers temps, légèrement à l’avantage des visiteurs, au moins dans la possession du palet, mais parfaitement géré par les gothiques, alors que Mitch Okeefe commençait à faire bonne garde. Renversement de situation en seconde période avec la domination incontestée des picards qui ont inscrit deux buts en 40 secondes par l’intermédiaire d’un Joël Champagne toujours aussi efficace dans toutes les situations de jeu et d’un Romain Bault de plus en plus en confiance, (en l’espace de deux ou 3 rencontres, il a engrangé plus de points que lors de toute sa carrière en Magnus). Kevin Dusseau et Shayne Stockton paraphant également ce premier « blanchissage ». Pendant le 3ème tiers, les gothiques ont intelligemment su gérer leur avance, en adaptant leur tactique à celle des adversaires, notamment, en coupant les longues passes des spinaliens, privant ainsi les artificiers vosgiens de cartouches. Mitch Okeefe annihilant efficacement les quelques situations dangereuses concédées par son arrière garde. En résumé ; un match marqué du double sceau de l’efficacité et de l’envie qui a fini par décourager des spinaliens qui ne s’attendaient sans doute pas à pareille réception ! Cette fois encore, les Gamyos ne repartiront pas du Coliséum avec la feuille de match, ce qui ne s’est d’ailleurs pas encore produit depuis la saison 2003/2004, date à laquelle les spinaliens sont remontés en Ligue Magnus. Chez les gothiques on est pour le maintien des traditions !

Jicehel