Festival offensif des Gothiques !

1 décembre 2017
trabuccomulhouse

Les Gothiques recevaient ce soir la Team Synerglace – Scorpions de Mulhouse pour le compte de la vingt cinquième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Après la large victoire à Epinal mardi, il fallait maintenant confirmer à la maison. On le sait, si l’on veut une place dans le top quatre il faut avant tout ne pas perdre à domicile. Et le match n’a pas encore commencé qu’on a déjà une surprise : Mowgly is back ! Présent sur la feuille de match et habillé pour l’échauffement, Nico’ Leclerc peut enfin rechausser les patins après avoir manqué tout le début de saison.

Les Gothiques seront donc quasiment au complet pour ce match. Face à eux, les Scorpions restent sur deux victoires d’affilées. Yorick Treille et Kévin Hecquefeuille, bien connu du Coliséum, seront à surveiller et à museler. Depuis quelques matchs, Mario Richer semble avoir trouvé un alignement qui lui convient et reconduit les mêmes lignes, en passant Romain Bault en attaque sur le 3eme bloc.

Les Gothiques entament le match à l’image du match de mardi. La première minute est plutôt à l’avantage des Scorpions qui se montrent dangereux d’entrée par l’intermédiaire de Kévin Hecquefeuille. Sur la contre attaque, Léo Guillemain récupère le palet à la ligne bleue et lance instantanément. Son lancer à mi hauteur trompe Raibon et permet aux Gothiques de mener 1-0 très rapidement. Le tiers est plutôt équilibré mais on sent une supériorité des Gothiques, qui semblent accélérer et être dangereux quand ils le souhaitent. On retrouve le jeu simple qui a fait tant de bien mardi et même si cela n’est pas payant dans le premier tiers, cela le sera rapidement dans le second.

Dès le retour des vestiaires, les Gothiques obtiennent un jeu de supériorité. Malgré un faible pourcentage de réussite dans ce secteur, le « powerplay » a cependant bien fonctionné mardi, et c’est aussi le cas ce soir. Jérémie Romand dévie une passe très appuyée de Phil’ Halley et trouve le fond des filets pour mener 2-0. Quatre minutes plus tard, c’est Lauri Karmeniemi qui trouve la lucarne de Raibon, encore une fois en jeu de supériorité. Jo’ Narbonne et sa bande sont très bien dans le match, et c’est l’un des joueurs en forme du moment, Phil’ Halley qui enfonce le clou. Tommy Giroux envoie une « passe en profondeur » à Jérémie Romand lancé. Celui ci remet immédiatement du revers au #71 qui croise son tir et augmente encore l’avance à 4-0.

Les Amiénois sont un peu plus sur le recul dans le début du troisième tiers. Ils semblent vouloir gérer la fin de match, mais un but de Genest en jeu de supériorité contrarie leur plan. On sent que les Scorpions poussent pour revenir, mais l’internationnal Français Kévin Hecquefeuille écope de 10 minutes de pénalité. La team synerglace devra jouer sans son meilleur joueur pendant les dix dernières minutes. Son absence se fait tout de suite remarquer : Mario Trabucco inscrit le cinquième but Amiénois de la soirée. Mulhouse aura bien un tir de pénalité à se mettre sous la dent, mais Henry Corentin Buysse, toujours très solide sur la ligne, arrête la tentative des Alsaciens.

C’est donc une deuxième large victoire en deux matchs. Une fois de plus, les hommes de Mario Richer ont livré une copie très propre, en convertissant leur jeu de supériorité, en jouant simple et en trouvant un réalisme qui ne leur était pas familier jusqu’alors. De quoi mettre en confiance pour le déplacement de mardi, à Rouen, et avant la réception de Grenoble, vendredi au Coliseum. Achetez vos places en cliquant ici. Ne tardez pas !