Gap l’emporte face à de valeureux Gothiques

6 février 2016

Il y a 2 façons de considérer le déroulement du dernier match de la saison régulière des hockeyeurs amiénois ; la fataliste, (« c’était couru d’avance ; ils n’avaient aucune chance, contre des biens nommés rapaces qui auront remporté 20 de leurs 26 matches ! »), et une moins pessimiste ; (ils ont tenu la dragée haute à l’implacable machine à gagner gapençaise). Manifestement les 3109 spectateurs avaient choisi la seconde et n’ont pas ménagé leurs encouragements à une formation qui a tenu la dragée haute aux leaders de Ligue Magnus, pendant près de 50 minutes !
Pour ce match choc, Olivier Duclos avait apporté quelques modifications à son système de jeu et à ses alignements ; ainsi Grégory Béron était remonté en attaque, dans la première ligne, aux côtés de Cap tain Joël Champagne, casque bleu gothique,  et d’un Tim Crowder libéré, au four et au moulin, pendant tout le match. Mitch Okeefe, mis au repos pour préserver ses adducteurs, avait cédé sa place à Guillaume Duquenne qui fut rapidement à l’ouvrage, mais réalisa un excellent match. Romain Bault, remis de sa blessure au genou, ne resta malheureusement que 45 secondes sur la glace, avant de repartir vers le CHU, soigner son nez cassé..

Dès le coup d’envoi, le match démarre sur un rythme effréné, les situations dangereuses se succédant d’un camp à l’autre ; 8 tirs pour Amiens et 12 pour Gap,lors du 1er tiers ,  dont un spectaculaire, sur le casque de Guillaume Duquenne, qui « décoiffa » littéralement le gardien local, sans dommage physique pour lui, ni pour le tableau d’affichage. Le premier but n’allait pas tarder, il fut l’œuvre de celui qui sera désigné meilleur joueur local, l’insaisissable Tim Crowder, qui, en « renard des surfaces », exploita une situation confuse devant la cage des rapaces (1 -0 ; 12’30’’).
Une réussite qui récompensait, au plus fort de la domination visiteuse, l’envie et la volonté des gothiques, qui faisaient mieux que résister aux incessantes vagues gapençaises.
Le second tiers débuta sous les meilleurs auspices, puisque Quentin Fauchon assisté de Mitch Fillman et de Boubou creusa rapidement un écart (2 – 0 ; 25’55’’) qui ne reflétait cependant pas vraiment la domination du palet.

La dernière période continua sur le même tempo endiablé imposé par les hommes de Luciano Basile qui, ont fini par inverser le cours du match en inscrivant 4 buts dont 3 en moins de 8 minutes ! Des réalisations marquées du sceau de Marc André Bernier, qui en a réussi  2 et fut à l’origine des 2 autres.
Les Gothiques, dans cette ultime rencontre de la saison régulière n’ont pas démérité, mais n’ont pas tenu la distance ; ils ont cependant fait montre de belles qualités, qui devraient leur être utiles dans cette nouvelle saison qui débute avec les séries.Pour connaître leurs adversaires des play-offs, joueurs et supporters devront attendre les résultats complets de la 26ème journée qui se déroule ce dimanche soir; ce sera de toute façon un gros client, Gap, Epinal, voire Angers!

Jicehel