Grosse victoire Amiénoise à Richard Bozon

6 février 2018

Les Gothiques se déplaçaient ce soir à Chamonix pour le compte de la quarante deuxième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Si pour les Pionniers c’est un match sans enjeu, car ils sont dores et déjà assurés de jouer la poule de maintien, il n’en est pas de même pour les Gothiques. Les Amiénois peuvent en effet s’assurer d’être au minimum 4eme selon les résultats de la soirée, sinon il faudra attendre vendredi, après le match contre Nice, pour être fixé.

Anze Kuralt est parti rejoindre la sélection de Slovénie pour les Jeux Olympique, et est remplacé numériquement par Louis Olive, qui fait son retour chez les pros. Absent de dernière minute, Romain Bault n’est pas sur la glace ce soir, et on découvre Baptiste Bruche, un jeune de 18 ans, prêté à Wasquehal, pour la première sous les couleurs Amiénoises.

On ressent d’entrée la supériorité Amiénoise. Chamonix dispose de plusieurs opportunités de supériorités numérique, mais ne les converti pas. En dehors de ces occasions, le palet est dans les crosses Amiénoises, qui se laissent un peu endormir par le faux rythme installé par les locaux, et c’est un 1er tiers assez fade.

Néanmoins, Jo’ Narbonne et sa bande reviennent des vestiaires avec de toutes autres intentions. Si Chamonix a décidé de ne pas jouer, ou du moins de ne pas être intense dans le jeu (ce qui peut se comprendre avec la poule de maintien qui arrive), ce n’est pas le cas d’Amiens, en particulier de Tommy Giroux et Phil’ Halley. Les deux compères sont dans tous les bons coups, à commencer par l’ouverture du score. Halley sert Giroux un peu excentré qui lance instantanément, et cela fait 0-1. Cela à pour effet de totalement libérer les Gothiques, qui enchainent. Mario Trabucco, puis Phil’ Halley viennent tromper le gardien par deux fois en 30 secondes, cela porte l’avance d’Amiens à 0-3. Loïc Coulaud aggrave encore la marque malgré un temps mort demandé par Heikki Leime. Les hommes de Mario Richer mènent 4-0 à la mi match, et ce n’est pas fini. Heureusement pour les Pionniers, Laplace viendra sauver l’honneur suite à des erreurs de défense.

Vient ensuite le show Tommy Giroux. Déjà auteur d’un but dans le deuxième tiers, le québécois ne s’arrête pas en si bon chemin. A chaque fois servi par Phil’ Halley, ce ne sont pas deux, ni trois, mais bien QUATRE buts inscrit pas l’ancien joueur de Trois Rivières. Son second but est inscrit dès l’entame du troisième tiers, suite à une déviation d’un lancer de Ondrej Smach, lui même servi par Halley. Ensuite, C’est encore une fois superbement servi par le #71, de derrière la cage, que Tommy Giroux inscrit un triplé. Enfin, après avoir touché la barre et le poteau, il inscrit son quatrième but personnel, et le 7eme de l’équipe pour mener 1-7, dans ce match à sens unique. Andrew Johnston, joueur All Star des Pionniers, réduit la marque en toute fin de match, mais le score en reste là, les Gothiques l’emportent 2-7.

C’est donc une superbe victoire avant de recevoir Nice, et de peut être s’assurer au minimum une quatrième place. Avec 5 points chacun, Giroux et Halley ont assuré.