HA-LOUP-CINANT !

8 décembre 2017

Les Gothiques recevaient ce soir les Brûleurs de Loup de Grenoble pour le compte de la vingt-septième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. De retour de Normandie où ils ressortent cruellement défaits en prolongation, les hommes de Mario Richer accueillaient le leader de cette saison 2017-2018 juste avant la trêve. Souvent au niveau de leurs adversaires du soir, les Gothiques n’ont cependant jamais réussi à l’emporter cette saison contre les Isérois.

C’est aussi la deuxième fois cette saison que Joël Champagne revient au Coliséum. Et celui-ci lui a réservé un accueil très chaleureux en le sifflant pendant tout le match. Lucas Savoye assurera une deuxième fois d’affilée l’intérim dans les cages Amiénoises, et Kévin Da Costa est de retour dans l’alignement après avoir raté le match de mardi. Une victoire juste avant la trêve serait de bon augure pour grappiller des points avec toujours l’objectif du top 4 en tête.

Mais les Amiénois ne semblent pas être bien rentrés dans leur match. Obligés plusieurs fois d’envoyer en fond de glace pour entrer en zone offensive les Gothiques commettent des erreurs comme un surnombre pour lequel ils sont logiquement pénalisés. Joël Champagne en profite pour ouvrir le score sous les sifflets du Coliséum en feu ce soir. Les Brûleurs de Loup mènent 0-1 et vont rapidement enfoncer le clou par l’intermédiaire de Bostan Golicic. Les Amiénois se réveillent peu à peu et profitent d’une supériorité numérique pour réduire le score. C’est Phil’ Halley, MVP ce soir, qui inscrit le but. Les Gothiques rentrent aux vestiaires en étant menés 1-2, mais auraient pu être menés plus largement sans l’aide de Lucas Savoye.

On retrouve le jeu Amiénois dans le second tiers. Grenoble est asphyxié par l’envie des Gothiques. Anze Kuralt, autre homme en forme du moment, égalise et permet aux Gothiques de revenir à 2-2. Mais même dans le mal, les Brûleurs de Loup savent profiter de la moindre opportunité qui leur est offerte. Une nouvelle fois en supériorité numérique, c’est (encore) Joël Champagne qui redonne un avantage de 2-3 aux siens. Cela n’abat pas pour autant nos Gothiques, au contraire. Quelques minutes plus tard, Janne Laakkonen, bien servi par Mario Trabucco, égalise à 3-3. C’est une intensité de play-off que Jo’ Narbonne et sa bande nous proposent ce soir, et les Isérois n’arrivent pas à élever leur niveau de jeu pour rivaliser.

Ce constat est le même dans le troisième tiers. Les Gothiques sont affamés, et ça se voit. A l’image de Phil’ Halley ou Romain Bault, les joueurs se donnent corps et âmes sur la glace. Le Coliséum n’est pas en reste non plus et tient parfaitement son rôle de sixième homme. Cela fini par payer : Romain Bault inscrit son deuxième but de la semaine et permet à Amiens de repasser devant 4-3. Il ne faut pas longtemps pour que l’homme à tout faire de Grenoble, Kyle Hardy, égalise, une fois de plus sur une des seules opportunités laissée par Amiens. Cependant, ce soir, l’envie était clairement rouge et noire. Anze Kuralt profite d’une supériorité numérique pour marquer un 5ème but. Les Gothiques mènent 5-4, Grenoble est dos au mur. Cette fois ci, les hommes de Mario Richer tiennent bon et l’emportent 5-4 au terme d’un superbe match de toute l’équipe.

Enfin cette victoire tant méritée ! Les joueurs ont tout donné ce soir, bien aidé par le public. Une telle communion entre joueurs et supporters n’avait pas été vue depuis très longtemps. Elie Marcos est en effet venu prendre le micro pour chanter « Si t’es fier d’être amiénois tape dans tes mains » avec le public à la fin du match. Tout un symbole.

Place donc à la trêve, avant un match à Angers le 23 décembre, avant de recevoir Strasbourg el mercredi 27 décembre. Achetez dès à présent vos places en cliquant ici