Intermarché prolonge son  » bail » aux côtés de « Napoléon »

7 septembre 2015
intermarche

Depuis sa création, il y a 2 ans, la « Napoléon Cup », s’est adjoint le parrainage exclusif d’Intermarché, une association qui n’a rien d’un mariage entre la carpe et le lapin, bien au contraire ! Les 2 parties sont entièrement satisfaites de leur union, qui a donné naissance à un tournoi international de haute volée. Une manifestation qui fait la joie des nombreux amateurs picards de hockey .
Rencontre avec Valérie Boucly-Frère, la pétillante responsable du pôle achat-vente de la Région Nord Pas de Calais Picardie, qui confirme la pérennisation du parrainage, même si, elle-même va quitter prochainement ses fonctions, sans, pour autant quitter la famille Intermarché !

Quelles sont vos fonctions au sein de votre entreprise ?

« Je suis responsable du pôle achat vente au niveau régional (départements 80, 02, 60, 59 et 62), je m’occupe notamment du référencement des produits régionaux, des entreprises et du suivi de la mise en place des prospectus distribués dans les boîtes aux lettres, les 2èmes et 4èmes semaines de chaque mois. Des documents qui mettent en avant l’ensemble des partenariats de nos filières. Mes relations professionnelles me permettent de côtoyer l’ensemble des entreprises régionales ».

Pouvez-vous, en quelques mots, retracez votre parcours professionnel ?

« Je suis une enfant de l’agroalimentaire, j’ai fait toute ma carrière dans cette branche professionnelle. Mes parents ont tenu, pendant 35 ans, sur Amiens, un commerce de boucherie charcuterie, traiteur, épicerie fine., Ils  ont été fournisseurs des premières supérettes  Mon enfance a été baignée dans un milieu de laboratoire de fabrication, de vente, de cocktails et de diverses manifestations. Plus tard,  j’ai  travaillé dans le surgelé, puis aux établissements Desrichard, toujours sur Amiens. Ensuite, pendant 17 ans, en Ile de France, j’ai mis en place et développé les produits de marque distributeurs, et depuis 15 ans, j’occupe le poste que je viens de vous détailler au sein d’Intermarché. Parallèlement à ces fonctions, j’ai également repris des études, en master de marketing-achats. Comme vous pouvez le constater, je n’ai jamais changé d’univers professionnel ; je suis restée fidèle à l’agroalimentaire, toujours dans la même région ! »

Combien de magasins Intermarché, de tous types, sont implantés sur la région Nord Pas de Calais Picardie ?

« Au total, 154 points de vente, dont 17 hypers, sur les 5 départements ! »

Comment fonctionne votre groupe ?

« Au sein de notre groupement, nous avons noué plus de 5000 partenariats avec des petits producteurs locaux, sur l’ensemble de la France ».

Quels sont les avantages de cette formule ?

« Nous ne travaillons que des filières françaises, notamment dans la filière porcine, nous possédons nos propres abattoirs, Dans notre région, nous travaillons avec 25 éleveurs porcins, nous aidons ceux qui sont en difficulté, notamment en payant une écotaxe sur l’élevage. Tous les propriétaires de magasins Intermarché sont des chefs d’entreprises, nous travaillons avec des producteurs indépendants et nous sommes également un distributeur indépendant. Intermarché reste l’interlocuteur incontournable de la grande distribution. Pour revenir aux éleveurs porcins locaux, je vous signale également que toutes les charcuteries et autres cochonnailles figurant au menu des équipes et dans les buffets réservés aux V.I.P, sont issues de leurs productions ».

Comment s’est effectué le rapprochement des mousquetaires et la Napoléon Cup ?

« Très naturellement ! Nous soutenons plusieurs évènements de cette importance. Nous étions présents lors de la première édition, et nous sommes encore là pour la seconde année. A cette occasion, nous avons organisé un jeu à destination des clients de nos magasins qui a connu un franc succès ; ce qui nous a permis d’offrir 225 pass pour les 3 jours de la compétition. Nous avons également convié 210 personnes ; invités exceptionnels, fournisseurs, partenaires et collaborateurs qui nous ont aidé à réaliser cette manifestation, à laquelle la logistique Intermarché a également activement œuvré. Toutes mes équipes étaient présentes pendant les 3 jours. Au total, nous avons permis à près de 500 personnes de suivre cette passionnante compétition internationale. C’est pour nous une fierté et un honneur d’être partenaires des Gothiques d’Amiens »

Quels sont vos projets immédiats ?

« Avec mon conjoint, nous sommes complémentaires et partageons le même désir d’entreprendre, nous avions vraiment envie de créer notre propre entreprise. Je lui est transmis mes passions pour le commerce et la logistique. Notre décision est prise Je vais donc, courant octobre, quitter mon poste de responsable permanent, pour reprendre, les cours de formation de chef d’entreprise. A la fin de ce cursus, nous allons avoir les clefs de notre entreprise : une enseigne Intermarché, sur la région. Nous serons toujours engagés pour soutenir tous les évènements, au niveau de la centrale et de notre propre entreprise ».

Que va devenir le partenariat Napoléon Cup, Intermarché ?

«Aucune inquiétude à avoir ; Intermarché continuera de soutenir le sport sur Amiens et la collaboration avec le HCAS se continuera, notre partenariat pour la Napoléon Cup n’est absolument pas compromis, mais sera doublement mis en avant, car je vais continuer à gérer la partie de mise en place de cette compétition, Nous sommes des passionnés de sport, mon conjoint est président d’un club de foot, nous aimons partager et être solidaires ! »

Très occupée par son activité professionnelle et la préparation de son nouveau projet, Valérie Boucly-Frère, qui participe régulièrement à la Jules Verne, a quelque peu freiné ses activités sportives et solidaires. Elle aide « Nuits d’Hôpital » ( une association qui collecte des jouets pour les enfants malades qui se trouvent dans les 22 centres hospitaliers régionaux) , et à « Cité Nature » d’Arras, qui organise des ventes aux enchères dont le produit est destiné aux familles en difficulté afin de leur permettre de passer de bonnes fêtes de fin d’année.
Lorsque son emploi du temps, déjà surbooké, le permet, vous pouvez la retrouver, en concurrente ou en bénévole, au « Free Handi’se Trophy », un raid inter entreprises de plusieurs centaines de kilomètres, qui se court par équipes de 8 salariés (4 valides et 4 handicapés) en cyclo-tandem et canoë ! (Le prochain, du 20 au 28 mai 2016, affiche 800 kilomètres entre Annecy et Nice) !
Avec une telle battante à ses côtés, la Napoléon Cup n’a pas de souci à se faire !

Jicehel

Photos Marie Brunel