Kir ou moutarde, que choisir ?

26 décembre 2014

Les Gothiques d’Amiens retrouvent dans leur antre de Trimolet, ceux qui, le 13 septembre dernier, leur ont infligé leur première défaite au Coliséum, lors de la seconde journée de Ligue Magnus. Un revers subi en prolongations, en mort subite, le but victorieux ayant été réussi par Martin Gascon, qui la saison dernière portait le maillot amiénois.
La trêve semble pourtant avoir revigoré la formation drivée par Jarmo Tolvanen; c’est en effet, une équipe complètement métamorphosée qui a repris la compétition, le 23 décembre denier. Après 5 défaites sur leurs 6 derniers matches, ils se sont imposés (2 à 0) chez les Chamois de Chamonix. Une rencontre qui ressemblait à un remake de Fort Alamo : 53 tirs, tous arrêtés par un Duc goalie, en état de grâce, Henri-Corentin Buysse, (encore un ex-amiénois !) alors que les attaquants dijonnais ne décochaient que 20 flèches dont deux ont atteint leur cible. Le but vainqueur étant réussi par Marty Gascon…..
Fort de ce succès, les Ducs Dijonnais,(qui comptent, dans ses rangs, 5 anciens gothiques ; Marty et le gardien déjà cités et Thomas Roussel, Arthur Montenoise, Kevin Bergin, et Ilpo Salmivirta) entendent poursuivre sur leur lancée et gagner ce soir, ce qui les mettrait au même niveau que leurs hôtes.
Du côté amiénois, pas question d’envisager cette hypothèse. Pour étayer leurs arguments, les coaches expliquent que lors de la première confrontation, le groupe amiénois, modifié à plus de 50%, était loin d’être en place. Depuis, les deux formations ont eu un parcours différent, aujourd’hui, les ducs dijonnais figurent au 9ème rang, avec 16 points, alors que les Gothiques, avec 3 points de plus, ne sont qu’à deux points du second, Gap, (qu’ils retrouveront début janvier, pour une demie finale de Coupe de France à ne pas manquer !), avec 19 points.
Les dimensions de la petite patinoire dijonnaise posent-elles problème ? Pas vraiment, selon Olivier Duclos, qui souligne cependant que c’est dans une « Arena », de ce format, précisément à Morzine, que les gothiques ont perdu.
Mais les caractéristiques de Trimolet pourraient aussi permettre aux picards, d’accroître leur pressing, à condition de lancer plus souvent le palet à la cage et d’exploiter les rebonds.
Dans une compétition aussi serrée, qui va vivre sa phase finale dans une période très restreinte, alors que la valeur des équipes est très proche, avec des matches qui se terminent par le plus petit des écarts, voire en prolongations ou aux tirs au but : pas question de laisser filer le moindre point !
« Il faut gagner, récupérer au moins le point concédé face à Briançon » prévient Olivier Duclos !
Entre les deux spécialités locales, nul doute que les gothiques et leurs supporters, pencheront vers le gouleyant Kir, pour savourer la victoire, plutôt que la moutarde qui risquerait de leur monter au nez et leur rester sur l’estomac, en cas d’échec !
Jicehel

Match à 20 heures retransmis en direct par France Bleu Picardie