La victoire à Rouen !

20 août 2017
rouenamiens

Et pourtant, c’était loin d’être gagné… En déplacement à Rouen pour leur premier des cinq matchs de préparation, les Gothiques présentaient un effectif lourdement amoindri. Manquaient à l’appel : Todd Perry, Janne Lakkonen, Lauri Karmeniemi, Ondrej Smach, Mario Trabucco (en attente de leurs licences) mais aussi Nicolas Leclerc et Lucas Savoye tous deux en convalescence. Soit 7 joueurs en tribune, attentifs au combat qu’allaient livrer leurs « potes » car cette équipe des Gothiques 2017-2018 est une véritable équipe de potes ! Solidaires dans le travail, dans l’effort, dans l’adversité, cette équipe des Gothiques a montré, pour un tout premier match en sous effectif après moins de 15 jours de reprise, des signes plus qu’encourageants.

Amiens, qui dès les premières secondes de jeu, fait le siège du but rouennais se procurant une occasion franche très rapidement. Mieux, les Gothiques contraignent les Dragons dans leur zone défensive pendant les deux premières minutes de jeu. Pintaric, le portier rouennais tient bon, et malgré deux supériorités numériques, les Dragons n’arrivent pas à ouvrir la marque devant leur public pour leur première à domicile de la saison. La défense amiénoise fait « le job » avec un Kevin Da Costa solide à ce poste, lui qui joue d’ordinaire attaquant. Le travail fini par payer pour les Gothiques puisque après une nouvelle incursion en zone défensive rouennaise, Tommy Giroux récupère le palet pour le glisser dans le but de Pintaric. 1-0 pour les Gothiques à 5 minutes de la pause. Une fin de tiers houleuse qui verra Chakiachvili se faire expulser, permettant aux amiénois de débuter la seconde période à 5 contre 3.

Une double supériorité qui ne portera pas ses fruits malgré les tentatives de Kuralt. Une seconde période  qui s’équilibre sur sa première moitié avant que les Gothiques ne prennent considérablement l’avantage, et notamment au score, en à peine 3 minutes. Tout d’abord par Jérémie Romand à 31’34 de près devant la cage, puis à 34’45 sur une supériorité numérique par Giroux, lui encore ! Servi par Phil Halley à hauteur de la bleue, Tommy Giroux s’avance, fixe le but avant de décocher un lancer rapide dans la lucarne gauche de Pintaric. Il reste alors 5 minutes et 15 secondes dans cette deuxième période et Amiens mène 3-0 sur la glace des Dragons…non vous ne rêvez pas ! Une fin de seconde période durant laquelle on cru un instant à la sortie de HC Buysse heurté par un lancer dans le cou. Plus de peur que de mal, le solide gardien amiénois finira le tiers toujours blanchi.

À 3-0 au début de la troisième et dernière période, on s’attend à une réaction rouennaise et elle ne se fait pas attendre. 1 minute et 53 secondes exactement, le défenseur rouennais (dont j’ai oublié le nom..sorry) décoche un slap, un peu au dessus du slot, dans les filets de Henri-Corentin Buysse. 3-1, le public rouennais reprend de la voix et pousse ses favoris à un retour au score, mais nous vous l’annonçions en début d’article, cette équipe des Gothiques 2017-2018 est d’une solidarité à toute épreuve. HCB multiplie les arrêts, le défense ne lâche rien et mieux, Amiens continue ses efforts offensivement. Alors que l’on aurait pu s’attendre à une baisse de régime dans les 10 dernières minutes de jeu face à une équipe normande ayant déjà disputé quelques matchs de préparation, les Gothiques continuent le fore-check avec un Phil Halley très impressionnant dans ce secteur. Jérémie Romand profitera même d’un break pour alourdir la marque mais Pintaric ferme bien les bottes sur le revers de l’attaquant amiénois. Il reste un peu plus d’une minute de jeu dans cette ultime période, Rouen tente le 6 contre 5 en sortant son gardien, mais ça tient sans paniquer côté amiénois avec un Henri-Corentin qui continue les arrêts et qui ne laisse quasi aucun rebonds aux attaquants rouennais.

Sirène, Amiens a gagné 3-1 à Rouen ! Alors certes c’est le premier match, certes c’est un match de préparation, mais quel premier match livré par les Gothiques. Des passes rapides et précises qui arrivent dans la palette, de bons automatismes entre les lignes, plusieurs jeux de passes courtes propres en zone neutre, de la circulation en zone offensive, du trafic devant la cage, un fore-check redoutable…bref une équipe talentueuse et travailleuse. Tout le bien que l’on pensait de ce groupe ces derniers jours s’est traduit en 60 minutes sur la glace de notre meilleur ennemi.

Après match près du vestiaire Gothiques, le couloir est vide, tous les joueurs (ceux ayant joué et ceux ayant regardé le match des tribunes) sont réunis dans le vestiaire d’où sort un grand « Youhouuu » collectif. L’esprit de groupe est là, le jeu est alléchant, le travail rigoureux et nous avons déjà hâte de les retrouver vendredi pour les matchs de préparation au Coliseum. En quittant la patinoire, nous croisons une journaliste locale, spécialiste du hockey rouennais. Ses mots : « Amiens à livré un bon match, ça joue déjà bien, moi je les mets dans le Top 4« . Et ce n’est pas nous qui l’avons dit cette fois-ci !