Les Gothiques confirment face au gamyo

24 janvier 2016

C’était un sacré test hier soir pour les amiénois en accueillant le leader virtuel Epinal, car après les matchs gagnés face à Bordeaux et Lyon, sans la manière il faut bien le dire, les Gothiques devaient connaitre leur capacité à jouer face à une équipe du haut de tableau.

C’est chose faite, et bien faite ! Toute l’équipe s’est mise au diapason de J.Champagne et de M.O’Keefe pour réaliser un très bon match. Même si dans le 1er temps, les Gothiques s’en tirent bien en subissant la domination dans le jeu des spinaliens, les stats sont positives coté amiénois avec un plus grand nombre de shoots cadrés et d’engagements gagnés.Les occasions franches sont au crédit des visiteurs, il faut un 0’Keefe en garnde forme pour maintenir le score de parité. Et ce sont en infériorité numérique que les locaux ouvrent la marque sur un contre à 2 contre 0 (S.Luke).

Le second tiers change la physionomie du match, la fébrile confiance acquise lors des 2 victoires précédentes explose et libère les hommes de Barry Smith qui font le break pour mener 3 buts à rien (J.Champagne x2). Avec un manque de réussite de part et d’autre avec beaucoup de montants touchés sur des occasions franches le score n’évolue plus jusque à la 2eme pause.

La dernière période, jouée sur un rythme élevé et intéressant voit les picards gérer le score sans trop de problème, il faudra l’apport d’un attaquant supplémentaire en fin de match et la sortie du gardien visiteur pour empêcher Mitch de réaliser un nouveaux blanchissage (0 but encaissé). A 2 min de la fin, les Gothiques mènent de 2 buts (3-1), et réussissent à maintenir cet écart sans trop de difficultés.

Seul point noir de la soirée, la vilaine charge du capitaine vosgien sur Romain Bault, qui ne s’occupe pas du palet et qui sur le coup vient blesser le n°7 amiénois. Des examens seront pratiquer pour connaitre la nature de la blessure, en espérant une courte indisponibilité.

Hésitation entre Mitch et Joël, les 2 meilleurs Gothiques hier soir, pour le trophée du meilleur joueur du match. C’est finalement l’emblématique capitaine qui récolte les fruits de son travail et de ses 2 buts. Les 96,6% d’arrêt de Mitch n’ont pas suffit hier soir. Nul doute que le blanchissage l’aurait propulsé vainqueur. L’important évidemment n’est pas là, c’est bele et bien la victoire face à une équipe que nous pourrons peut être retrouver dès les 1/4 de finale qui est importante.

La semaine prochaine s’annonce chargée avec 2 déplacements, à Rouen Mardi en match en retard, et à Morzine Vendredi. Avant de recevoir Grenoble Dimanche (à 18h30). La victoire de Bordeaux à Brest (7-0) retarde la validation mathématique des Gothiques au play-off. il faudra aller chercher encore quelques points pour cela.