Les Gothiques seuls 3èmes

26 janvier 2018

Les Gothiques se déplaçaient ce soir à Strasbourg pour le compte de la trente neuvième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Un déplacement piège, car Strasbourg connaît une réaction d’orgueil en cette fin de saison, après avoir battu Grenoble sur sa glace, et après avoir arraché les prolongations contre Angers et Bordeaux.

Mario Richer est toujours privé de Janne Laakkonen et de Lucas Savoye, mais son capitaine, Jo’ Narbonne, papa du petit Jax né hier, est bien présent. Coté Strasbourgeois, il faudra se méfier du jeune Valérian Mathieu, âgé de seulement 19 ans mais qui éclabousse le championnat de son talent.

On assiste à un début de match catastrophique des Gothiques. Les hommes de Mario Richer ne sont pas du tout rentrés dans le match et ne semblent pas en jambe. Et c’est bien évidemment la plus grosse menace Alsacienne qui en profite. Valérian Mathieu ouvre le score après seulement 1 minute 17 de jeu, et double la marque 3 minutes après. Les Gothiques montrent un visage que l’on a peu vu cette saison : des relances ratées, des pertes de palet en zone neutre ou défensive, et Strasbourg passe très près d’aggraver la marque plusieurs fois. Heureusement, les Gothiques rentrent aux vestiaires avec seulement un retard de deux buts.

Les Amiénois réagissent dans le second tiers, mais ce n’est pas encore parfait. S’ils récupèrent le contrôle du palet, et qu’ils dominent aux lancers, les Gothiques n’arrivent pas à développer leur jeu, et manquent cruellement de réalisme. Rudy Matima parvient enfin à débloquer le compteur : servi dans le slot par Joey West, le jeune français lance instantanément à ras de glace et trompe Chabera entre les bottes. Puis, c’est Elie Marcos qui égalise après un bon travail de Loïc Coulaud et Romain Bault.

Cela semble avoir permis aux Gothiques de retrouver leur jeu, mais le réalisme peine toujours. Pas moins de 46 tirs sont envoyés à la cage de Chabera, contre seulement 20 cotés Strasbourgeois en temps réglementaire. Léo Guillemain, servi à quelques mètres des cages alors que Chabera était battu, n’arrive pas à enchainer assez rapidement et voit le gardien de l’Etoile Noire stopper son lancer. Le score en reste la, et on se dirige, comme mardi, vers des prolongations.

Comme mardi, cette prolongation ne met pas beaucoup de temps à se décider. L’Etoile Noire est rapidement pénalisée, et monsieur supériorité, Anze Kuralt, propulse un missile dans la lucarne de Chabera pour donner la victoires aux siens.

Jo’ Narbonne et sa bande laissent donc échapper un point qui pourra s’avérer crucial en fin de saison. En 50 lancers, seuls 3 ont trouvé le fond des filets, ce qui représente bien les difficultés qu’ont les Gothiques à marquer ces derniers temps. Neamoins les Amiénois ont su aller chercher les ressources pour égaliser, et l’emporter, ce qui est de bonne augure avant une série de deux matchs très importants, à Bordeaux mardi, et au Coliséum, dimanche, contre Gap.

Défaits 2-0 à Angers, les Gapençais chutent de 2 places et voient les Gothiques leur ravirent la 3e place du classement général pour la deuxième fois cette saison.