Les Gothiques sous une bonne étoile !

27 décembre 2017
goal-strasbourg

Les Gothiques recevaient ce soir l’Etoile Noire de Strasbourg pour le compte de la vingt-neuvième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus. Une rencontre compliquée à appréhender face à la lanterne rouge du championnat, qui n’a remporté qu’un match cette saison. Il faudra être sérieux pour ne pas se faire surprendre par cette équipe qui n’a plus rien à perdre et qui va tout faire pour grappiller des points.

Les Amiénois peuvent cependant s’appuyer sur leur bonne dynamique pour débuter ce match. Avec 25 buts inscrits en 5 matchs, et des retours vainqueurs comme ceux face à Grenoble avant la trêve ou plus récemment face à Angers, les hommes de Mario Richer sont en train de s’imposer comme un sérieux concurrent au quatuor de tête.

Jo’ Narbonne et sa bande entrent tout de suite dans le match et mettent une grosse pression d’entrée. Les Strasbourgeois sont acculés dans leur zone et ne peuvent que dégager. Cependant, le but tarde à arriver et sur la première occasion de l’Etoile Noire, le jeune Valérian Mathieu dribble Henry-Corentin Buysse et ouvre le score à la surprise générale. Les Gothiques déjouent un peu suite à ce but, mais se ressaisissent rapidement. Rudy Matima récupère en zone offensive et envoie un lancer à première vue anodin. Le palet est contré par un défenseur et trompe Chabera pour permettre l’égalisation des Gothiques. Les hommes de Mario Richer enverront 19 lancers à la cage lors de ce tiers mais n’arriveront pas à trouver la faille.

Le deuxième tiers marque le début de l’avalanche de but de la soirée coté Amiénois. Les Strasbourgeois sont frustrés et enchaînent les fautes. Les Gothiques profitent d’une double supériorité et Tommy Giroux trouve la lucarne pour mener 2-1. L’Etoile Noire reprend une pénalité et Amiens en profite instantanément. Phil’ Halley travaille bien et récupère le palet traînant devant la cage pour augmenter la marque à 3-1. Une fois de plus, Henry-Corentin Buysse n’aura pas grand chose à faire lors de ce tiers car Strasbourg n’ayant compté que 3 tirs.

La pluie de pénalité pour les Alsaciens continue dans le troisième tiers. Jérémie Romand inscrit un doublé à une minute d’intervalle en supériorité numérique et les Gothiques mènent rapidement 5-1 dès le début du troisième tiers. Le deuxième but inscrit par le Français est d’ailleurs un délice de jeu collectif. Un superbe « tic-tac-toe » conclu par un missile dans la lucarne, probablement le plus beau but de que l’on ait vue cette année au Coliséum. Chabera est chassé, mais Beck, son remplaçant, va lui aussi prendre son tarif de but encaissé. Sur son premier lancer subit, il encaisse le 6ème but Amiénois, inscrit par Romain Bault. Enfin, Janne Laakkonen marquera le 7ème et dernier but Gothique. Le finlandais est trouvé seul dans une défense aux aboies par Kuralt et n’a qu’à ajuster Beck.

C’est donc un match réussi pour la dernière de l’année au Coliséum, avec une large victoire face à de pauvres Strasbourgeois loin de leur niveau d’antan et qui vivent une saison cauchemardesque. Avec un statistique peu commune de 52 tirs à 16, 7 buts inscrits et un seul but encaissé, la soirée est réussie pour Jo’ Narbonne et sa bande. Il faudra capitaliser sur ce large succès et aller chercher les 3 points dès vendredi à Bordeaux face aux Boxers, meilleure attaque du championnat et rivaux directs pour la quatrième place du classement général.