Les Gothiques tout en contrôle

14 novembre 2017
amiensnicesite

Les Gothiques recevaient ce soir pour le compte de la vingtième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus les Aigles de Nice. Après une trêve de dix jours, il faut rapidement se remettre dans le bain face à une équipe solide de ce début de saison. En effet, les Niçois pointent à la huitième place du classement, avec cinq points de retard sur les Gothiques, mais avec un match de moins. Une victoire ce soir permettrait de se rapprocher de Bordeaux et du top quatre, et de mettre l’adversaire du soir à huit points.

Et pour ce retour de trêve l’attaque Amiénoise enregistre deux retours : ceux de Romain Bault et Loïc Coulaud. Cela va offrir à Mario Richer la possibilité de tourner à quatre blocs et d’adapter l’alignement pendant le match. Rémi Thomas et Romain Carpentier vont eux retrouver le Coliséum sous les couleurs Niçoises. Jérémie Romand, qui a joué avec la sélection Française après cinq ans d’absence, affronte ce soir son ancien club. Henry-Corentin Buysse, comme à son habitude, garde les cage Amiénoises.

Contrairement à leurs habitudes post trêve, les Gothiques rentrent bien dans ce match et étouffent les Aigles dans leur zone. Le score et les statistiques de tirs ne reflètent pas la domination Amiénoise, car on peut reprocher aux hommes de Mario Richer de vouloir marquer un but trop parfait. Mario Trabucco frappe le poteau de Khoroshun, et un jeu de supériorité Amiénois ne trouve pas la faille. Le score à la fin du premier tiers est de 0-0 mais pourrait très bien être de 2-0 en faveur des locaux.

La domination du deuxième tiers est encore un peu plus nette, mais les attaquants Gothiques n’arrivent toujours pas à trouver la faille ce soir. Les Niçois ont un sursaut d’orgueil d’environ deux minutes à la mi match, et Mario Richer prend son temps mort pour faire souffler ses joueurs. Cela s’avère payant car non seulement cela coupe le « momentum » des Niçois, mais en plus Elie Marcos ouvre enfin le score pour les Gothiques. Bien servi par Thomas Suire, le vétéran Gothique donne une longueur d’avance à son équipe.

Anze Kuralt va, pour sa part, augmenter la marque à 2-0 dès le début du troisième tiers. Le slovène qui revient très en forme récupère un rebond de Janne Lakkonnen et contourne Khoroshun d’un superbe geste. Après ce but, les Amiénois contrôlent le match. Les Niçois ont certes la possession de la rondelle mais sont obligés de tirer dans des angles fermés, ou sur des lignes de tirs ouvertes très faciles pour HCB. A cinq minutes de la fin, Vrielynck trouvera cependant la faille pour réduire le score, après une très belle action des Aigles. Mais les Gothiques tiennent bon, et ce même en jouant à cinq contre six pendant la dernière minute de jeu.

C’est donc une belle victoire qui permet de reprendre le rythme après ces dix jours de trêve. De bonne augure avant la réception de Bordeaux, ce vendredi. Jo’ Narbonne et sa bande auront pour objectif de battre une deuxième fois les Boxers à domicile pour revenir à quelques longueurs du podium tant convoité.