Les Rapaces survolent le match

5 février 2017
20161115_Amiens_Gap_019

La course aux play-offs continuait hier soir au Coliséum, où les Gothiques recevaient le Leader, Gap. Meilleure attaque et 3eme défense de Ligue Magnus, l’équipe de Luciano Basile fait la course en tête et a l’opportunité de prendre de l’avance contre des Amiénois qui restent 2 défaites d’affilé, 9 sur les 11 derniers matchs.

Ces mêmes Amiénois qui ont besoin de tous les points possibles afin de sécuriser une 7eme ou 8eme place synonyme de play-off mais n’arrivent plus à gagner à domicile. Une victoire contre Gap permettrait de relancer la machine pour les derniers matchs.

Sans Johanssen et Nechala malades, mais avec Jass qui fait son retour, les lignes seront remaniées ce soir pour essayer de trouver des automatismes car le secteur offensif n’est pas un domaine de satisfaction pour Richer.

Le début de la rencontre est décalé de quelques minutes car les lumières de la ligne droite ne sont pas correctement allumées. Cela aura certainement déconcentré les Gothiques qui prennent un but d’entrée après seulement 22 secondes de jeu. Les Gapençais montrent tout de suite leur supériorité, et les 35 points d’écarts se font ressentir : plus de vitesse, plus de techniques et très peu d’erreurs, un mélange quasi parfait qui aura eu raison des Gothiques.

Malgré une égalisation de Champagne sur la seule erreur défensive des Rapaces, l’espoir aura été de courte durée. Peu dangereux malgré une grosse domination, les Gapençais assurent néanmoins l’essentiel : un deuxième puis un troisième but scellent la victoire.

Les Gothiques tenteront le tout pour le tout en jouant à 6 contre 5 à la fin du match mais un but en cage vide corse encore l’addition.

Les résultats de la soirée ne font pas les affaires des Gothiques : l’étau se resserre, 5 équipes vont se jouer les 2 dernières places pour les play offs (Epinal, Amiens, Chamonix-Morzine, Nice et Strasbourg). Pour ne pas compter sur un mauvais résultat de ces équipes, il faudra aller gagner dès aujourd’hui à Angers, puis retrouver une efficacité à domicile lors de la réception de Nice le 14 février.