Les U15 Gothiques gagnent un superbe tournoi de Noël*

7 janvier 2016
unnamed zzz

Christian Hecquefeuille et les dirigeants U15 Gothiques ont décidé d’innover pour leur traditionnel tournoi U15. Première modification importante le changement de date.
« Nous avions l’habitude de programmer cette compétition fin octobre, début novembre ; ce qui nous privait souvent de la participation des équipes étrangères ; car, à cette époque de l’année, elles sont en plein championnat ! Cette année, après avoir noué quelques contacts, nous avons choisi d’organiser notre tournoi pendant les vacances de Noël, nous étions confiants.
Quelques formations avaient bien manifesté leur intention de venir au Coliséum, mais il y a eu plusieurs défections de dernière minute. Si bien qu’au final, aucune ne s’est déplacée à Amiens. Mais, en décembre 2016, toujours à la même période, nous devrions pouvoir accueillir plusieurs jeunes hockeyeurs étrangers , car nous avons démarré les contacts beaucoup plus tôt, avec les clubs situés hors de nos frontières pour internationaliser notre tournoi. »

Vous avez pourtant pu réunir un plateau de qualité !

« Tout à fait, nous avons eu 7 équipes en lice, et, au matin du dernier jour de la compétition ; bien malin qui pouvait donner le classement, tant les équipes se tenaient et ont toutes produit un spectacle de qualité.
Nos 45 U15 amiénois, dont 6 gardiens et 3 demoiselles, nous ont permis d’aligner 3 équipes du HCAS, car notre préoccupation reste de faire jouer au maximum ces enfants qui ne demandent que cela ! Ils ont eu fort à faire avec les autres formations : 3 sélections régionales , dont 2 de la région parisienne : Paris 2003 , (avec des joueurs de 2001, 2002, voire 2003, dont une demoiselle ) , une autre sélection de l’Ile de France (qui regroupe notamment l’ACBB, Viry et d’autres clubs franciliens), et enfin celle des Pays de Loire ( avec les clubs d’Angers,Cholet), sans oublier nos fidèles amis rouennais.
Les compétitions ont débuté les lundis 14 et 21 décembre pour les premiers affrontements Amiens/Rouen. Les autres formations sont arrivées au Coliséum les 26, 27 et 28 décembre et ont occupé la grande patinoire pendant ces 3 jours, s’éclipsant momentanément, le dimanche 27 décembre pur laisser la place au match de Ligue Magnus « Gothiques/ Chamois de Chamonix ».

4hockeyeuses

Avec ces jeunes espoirs, le niveau de jeu est toujours resté élevé, chacun voulant faire bonne figure dans leurs sélections régionales, issues de centres de formation de clubs et de ligues huppés. Cela a donné un mini championnat, à 7 équipes, très homogène. Il a fallu attendre la fin des 2 derniers matchs de la compétition pour connaître le classement final »
Au bout de ce suspens, les jeunes Gothiques ont remporté une méritoire victoire dans ce tournoi relevé !

Quelle est la logistique d’un tel tournoi ?

Cette compétition a mobilisé une vingtaine de bénévoles qui ont œuvré, aux bars, à l’organisation des repas, ou encore, à l’encadrement des équipes qui disposaient chacune d’un « parrain », sans oublier, à la table de marque,( Marie Fleur Manigault,, Anne Tronnet et Fréderic Fouquet, qui ont également fait office de gardiens de prison) . Tout le monde était « sur le pont » le samedi de 8h30 à 22 heures, le dimanche , de 9 à 17heures (seulement !), pour cause de match de ligue Magnus , et lundi de 8h30 , jusqu’à plus de 18heures. Je profite de l’occasion que vous m’offrez de les remercier chaleureusement, remerciements auxquels j’associe les sponsors, les responsables des différentes équipes et les arbitres qui nous ont permis d’organiser cette compétition dans les meilleures conditions possibles; sans omettre les joueurs de l’équipe Elite et leur   entraîneur qui sont venus remettre coupes et médailles à ces jeunes hockeyeurs.

Rendez vous à eux tous et au public pour l’édition 2016 de ce superbe tournoi

table marque tournoi U15 2

Entretien avec Fabien Tanguy, coach des U7, U15 et U18B, intéressé, au plus haut point par ce tournoi.

Dans votre longue lettre au Père Noël, qu’avez- vous commandé, pour vos U15 ?

« Pour cette catégorie d’âge, qu’il nous aide à sortir une équipe qui nous permettra d’aller le plus loin possible dans les phases finales. Nous sommes dans une période clé de l’adolescence ; un moment où ces jeunes sportifs poursuivent leur formation et doivent évoluer dans des divisions qui leur correspondent. L’amélioration de leur niveau passe par le nombre de matches qu’ils doivent disputer, ils doivent le plus souvent se frotter à de fortes oppositions. C’est ainsi que l’on acquiert de l’expérience. Le fait d’affronter, en championnat des équipes de valeur, comme Rouen ou Grenoble, leur est très profitable, et leur permet de s’aguerrir. Nous souhaiterions vraiment rencontrer plus souvent des formations de cette trempe Pour ces raisons, ce tournoi U15 nous sera très utile, il va nous permettre d’évaluer l’ensemble de nos joueurs ! »

Lui avez-vous commandé une potion magique ?

« Non, c’est inutile, car nous connaissons la potion magique qui devrait nous permettre d’atteindre nos objectifs ; je vous en confie la composition : le travail et l’envie, avec ces 2 ingrédients, nous avons toutes les chances d’aller loin. Il faudrait peut être saupoudrer le tout d’un petit plus ; une pincée de réussite, élément sur lequel on ne peut pas trop agir. Mais, il faut garder en tête que lorsque l’on travaille sérieusement et avec application , on est souvent récompensé !

Qu’avez-vous souhaité pour vos U7 ?

« Dans cette catégorie d’âge, on est toujours dans la phase de développement de l’agilité dans le patinage et dans la conduite du palet, afin de leur donner des bases solides. C’est aussi l’époque à laquelle, on doit donner, à tous ces enfants, l’envie de jouer au hockey, avec l’espoir de voir éclore de futurs grands joueurs capables d’enflammer le Coliséum, et d’assurer la relève de l’équipe Elite ».

Est-ce la période à laquelle, on peut vraiment déceler de futures stars du hockey ?

« Pas vraiment, car les choses ne sont pas encore figées, on peut bien sur, remarquer ceux qui sont plus doués, dans l’instant. Mais un enfant qui a du « retard » sur ses camarades, peut vite le combler ; plusieurs facteurs entrent alors en ligne de compte, comme la morphologie. L’évaluation ne se fait vraiment qu’à partir des U18, dans cette catégorie d’âge, on est capables de désigner des joueurs, qui , à coup sûr, seront en mesure de postuler à la Ligue Magnus ou en équipe B. Avant cette tranche d’âge, c’est vraiment difficile de faire des pronostics sur la suite d’une carrière sportive d’un jeune ».

texte & photos  Jicehel

*Article paru sur la gazette du match Gothiques/ Ducs de Dijon, avec une mise en page qui en rendait difficile sa lecture