Mais où s’arrêteront-ils ?

14 mars 2018

Les Gothiques recevaient ce soir les Dragons de Rouen pour le match 3 des demi-finales des Play-Offs. Après avoir crée l’exploit sur le match 1, et gagné sur le plus petit des scores grâce à un Henry-Corentin Buysse des grands soirs, les Rouennais se sont tout de même imposés sur le 2eme match, et ce malgré une rencontre très disputée. La série n’est pas aussi déséquilibrée que les observateurs l’avaient annoncé, et Jo’ Narbonne et sa bande font jeu égal avec l’armada Normande.

Le match de ce soir est très certainement l’un des plus importants de la série. Si les Gothiques l’emportent, ils mettent la pression sur Rouen qui ne devra déjà plus passer à coté de ses matchs sous peine de revenir à la maison vendredi mené 3-1 dans la série. Dans le cas contraire, si les Dragons l’emportent, ils voudront finir la série devant leurs partisans vendredi. Il faudra donc aborder le match de la même manière que les deux précédents, et profiter du soutien du public venu en masse pour l’occasion.

Les hommes de Mario Richer sont archi-motivés, et cela se ressent d’entrée. Mais oui, Amiens domine Rouen, et bénéficie d’entrée de deux supériorités numériques l’une après l’autre, dont un surnombre assez ridicule des Dragons qui ne sont pas habitués à faire ce genre d’erreur. Comme lors des deux premiers matchs, ce jeu de power play est stérile, mais les Amiénois restent néanmoins dominateurs. Les Dragons ne sont clairement pas rentrés dans leur match, mais ils bénéficient d’une opportunité de double supériorité numérique. Heureusement pour les Gothiques, elles sont mal négociées. Mathieu Roy trouve cependant le poteau de HCB, et M.Pintaric s’illustre en effectuant un sauvetage spectaculaire sur sa ligne et prive Phil’ Halley d’un but.

Les deuxième tiers est très similaire au premier. Amiens prive Rouen de palet, et pense même ouvrir le score pendant quelques secondes, mais le but est refusé logiquement car Jérémie Romand a poussé le portier normand dans sa cage. Si le score est toujours nul et vierge, cela reflète tout de même la physionomie du match. Et à force de pousser, les Gothiques trouvent l’ouverture. Jouant à 6 contre 5 car une pénalité différée est appelée contre Rouen, Mario Trabucco envoie un lancer frappé surpuissant et ouvre le score ! On pense que les Rouennais vont réagir, mais les Amiénois ont toujours la possession de la rondelle. Cependant, et c’est la marque des grandes équipes, la moindre occasion peut terminer au fond : Florian Chakiachvili lance de la bleue, et Alex Aleardi, superbement placé, dévie la rondelle entre les jambière d’un Buysse qui ne peut rien faire. Tout est à refaire, mais le public est bien présent pour pousser des joueurs héroïques.

D’entré de 3eme tiers, Rouen bénéficie d’un power play, mais ne trouve pas la faille. Amiens, à son tour joue avec un joueur de plus, puis deux. Mario Richer tente le tout pour le tout à 5 contre 3 et aligne 5 attaquants sur le bloc de power play. Cela s’avère payant, Mario Trabucco trompe Pintaric pour un doublé, et inscrit le second but Amiénois, le premier de la série en supériorité. Janne Laakkonen, bien servi par un Trabucco en feu, a l’occasion de porter l’avance à deux buts, mais Pintaric reste très solide. Les minutes s’écoulent lentement, mais à 2 minutes de la fin, Loïc Lampérier reçoit un palet de derrière la cage et trompe HCB, et égalise à 2-2. Rouen est pénalisé une fois de plus, mais le score en reste là, et Amiens commencera la prolongation à 4 contre 3.

Comme lors du 3eme tiers, Mario Richer n’aligne que des attaquants sur le bloc de power play. Cela ne paye pas, mais comme lors du match, ce sont Jo’ Narbonne et sa bande qui font le jeu. Trabucco a une chance de triplé, mais une fois de plus Pintaric ferme la porte, et on se dirige vers des tirs de barrages. Comme à son habitude, HCB stoppe toutes les tentatives de l’adversaire, et comme à son habitude, Rudy Matima inscrit son tir de barrage, les Gothiques s’imposent au bout du suspense après un match incroyable.

Une superbe victoire face aux supposés favoris. Les Gothiques mènent 2-1 dans la série, avant le match 4 demain, même heure, même endroit !