Mercredi, ce sera « Do or Die »* pour les Gothiques

6 mars 2017
20161118_Amiens_Grenoble_011

Après avoir été cherché une victoire en deux matchs à Grenoble, les Gothiques recevaient ce week-end les brûleurs de loup pour les matchs 3 et 4 de la série. Cependant, on connait les difficultés à domicile, d’autant plus que les Gothiques ont encaissé 9 buts en 2 rencontres face aux Isérois. Même si les Hommes de Richer ont trouvé le chemin des filets 8 fois, ce qui est un signe d’amélioration, il faudra surtout bien défendre à la maison.
Ce n’est malheureusement pas le cas lors du match 3. Après avoir n’avoir encaissé qu’un but lors du premier tiers, les Gothiques craquent pendant le deuxième tiers et O’Keefe est battu par 3 fois. Le score est trop élevé pour espérer revenir, même si Fauchon « sauve la mise ». Une défaite 1-6, avec 5 points du jeune prodige Texier très en vue sur ce match.
Il faudra faire mieux lors du match 4 et surtout bien contenir le duo Texier-Chouinard qui fait beaucoup de mal offensivement. De plus, le jeu de puissance n’est pas assez décisif, et les Gothiques sont déjà dans l’obligation de gagner pour ne pas se retrouver au pied du mur.

Le match 4 commence sur de meilleurs augures. Les Gothiques, bien encouragés par le public, prennent le jeu à leur compte et mettent la pression sur les Brûleurs de loup. Mais encore une fois, le jeu de supériorité est stérile. Champagne trouvera bien le chemin des filets lors du deuxième tiers, mais il est difficile de gagner un match de Hockey en n’inscrivant qu’un seul but. C’est donc fatalement que les Grenoblois égalisent, et qui d’autre que Texier pour venir égaliser, et Chouinard pour venir crucifier les Gothiques et reprendre l’avantage. Les Amiénois auront bien eu une opportunité de double supériorité numérique pendant 2 minutes, muet encore une fois. De nombreux commentaires ont été fait par rapport à l’arbitrage de ce match, mais il est utile de rappeler que 7 pénalités ont été sifflées de chaque côté.

Les Gothiques sont donc menés dans la série 1-3 et auront l’obligation de l’emporter mercredi soir à Grenoble sous peine de voir la saison s’achever. Après une saison décevante, c’est peut-être leur chance de se racheter au yeux d’un public déçu.

 

*« vaincre ou mourir’