Mises au point présidentielles d’avant saison

28 août 2015
20150125 reception mairie

A quelques heures du premier coup d’envoi de la Napoléon Cup, Thomas Henno, le président du HCAS fait le point sur divers sujets : l’équipe version 2015/2016, les objectifs sportifs, l’évolution administrative du club , (SASP ou ?), les abonnements, les partenaires ; sponsors et collectivités locales, les travaux effectués et à venir au Coliséum, les sanctions infligées au club et l’avenir de la Napoléon Cup

Actuellement l’équipe vous paraît-elle plus forte, ou plus faible, que la saison passée ?

« Offensivement nous avons vu de belles choses lors des entraînements sur plusieurs séquences du jeu. Nous avons davantage de taille et de poids mais paradoxalement nous gagnons en vitesse de patinage et d’exécution. Barry a recruté intelligemment en allant chercher de la technique, de la vitesse tout en maintenant un profil physique imposant. Nous avions convenu de ce profil de joueurs, après le bilan sportif approfondi de la dernière saison.
Défensivement nous avons pris beaucoup de temps pour sélectionner nos joueurs. Nous cherchions de la qualité, mais aussi « un mix » de vitesse et de physique. Gregory Béron apportera de l’agilité, il sera « contributif » en distribution de palets comme en sortie de zone, Fillman et Carr évoluent sur le même registre.
Jeff Smith, s’il poursuit avec nous, aura davantage un rôle de « stay at home », de « défenseur défensif » (c’est peut être une lapalissade, mais elle illustre bien le propos). Autre élément intéressant, son gros shoot.

Votre avis après le premier match amical contre nos voisins rouennais ?

2014 12 05 duclos& barry« Cette rencontre, contre Rouen n’est en rien significative car il s’agit du premier match, qui plus est, disputé sur une grande glace, alors que tous nos entraînements se sont déroulés, jusqu’aujourd’hui, sur la petite glace. Cela change beaucoup de chose car les dispositions aux lignes bleues sont modifiées, ce qui implique un placement et des tactiques vraiment différentes. Enfin, il nous manquait 3 joueurs sur cette rencontre,( depuis  Mitch Filman & Tim Carr ont rejoint la PIcardie), dont le but essentiel était de faire patiner nos joueurs en situation de confrontation amicale. Nous sommes très loin des exigences et du climat d’un match officiel.
Toutefois, cela aura permis aux coachs de surligner les éventuels défauts individuels. C’est leur job d’analyser ce type de prestation, mais tout le monde sera davantage informé de la valeur de notre équipe après la Napoléon Cup ».

Quels sont les objectifs assignés aux coachs?

« Ils ne seront définitivement fixés qu’après cette Napoléon Cup, même s’ils n’auront rien d’originaux. Bercy reste une cible, ainsi que le Top 4 du championnat.Indépendamment du volet sportif, je souhaite que le jeu proposé soit aussi spectaculaire que la saison dernière. Au Coliséum, Amiens doit rester le patron! ».

Le club est-il prêt financièrement, administrativement et sportivement à passer en SASP ?

« La SASP n’est qu’un des modèles possibles pour le basculement en société privée. Des contacts sont pris, il y a de l’intérêt manifeste .Il nous faut poursuivre les travaux selon différentes options et statuer d’ici décembre 2015, au plus tard ».

Les partenaires, sponsors et collectivités locales, ont-ils confirmé leur soutien financier?

« Oui, nous avons déjà un engagement d’Amiens Métropole qui fait un bel effort en nous soutenant davantage sous deux axes :

1) la subvention subira une majoration qui prendra effet la saison prochaine pour cause de réglementation et de règles comptables,.
2) un programme de travaux qui permettra d’accueillir davantage de partenaires pour la saison 2018/19.

Je saisis l’occasion pour remercier la nouvelle équipe municipale qui s’est très vite positionnée sur cet engagement et qui a été sensible à notre parcours en coupe de France l’an passé.
De la même manière, nous échangeons avec le Conseil Régional qui nous soutient activement sur le centre de formation.
Nous sommes néanmoins très vigilants sur la nouvelle configuration de Grande Région, mais le fait d’être le seul club évoluant au plus niveau dans ce sport doit être un argument favorable.
Nous poursuivons aussi les échanges avec le Conseil Général et l’adjointe au Sports, Madame Sabrina Holleville Milhat, qui est très réceptive.. Enfin, l’Etat reste contributif via le centre de formation également.
Pour les Partenaires, nous atteindrons le même chiffre d’affaires et le nombre de partenaires que la saison passée, mais là aussi nous visons à dépasser nos objectifs. »

Sur ce même sujet à combien se montent les travaux à effectuer au Coliséum?

« Ils sont difficiles à chiffrer à ce stade, les études sont en cours. Mais le bâtiment a vieilli, et après avoir été l’une des plus belles et plus pratiques patinoires du circuit, nous devons veiller à le maintenir «up to date ». C’est notamment le cas avec les nouvelles balustrades et protections de bord de glace qui viennent d’être installées.
Mais, quel que soit l’équipement, c’est du public dont l’équipe a besoin. Les joueurs comptent sur le formidable soutien des supporters, qui, petit à petit, retrouvent l’esprit « enfer du nord » .

Comment fonctionne la campagne d’abonnement?

« La campagne se déroule très bien avec une augmentation du nombre d’abonnés. Notre objectif sera atteint et, dès le 1er septembre, nous serons au delà. Nous visons les 800 abonnés, et en sommes à 700 à ce jour ! »

Quels autres points souhaitez-vous mettre en exergue?

« Je voudrai revenir sur un point important. Les sanctions qui nous ont été infligées et celles qui pèsent encore sur nos têtes avec le sursis. Nous allons disputer notre premier match officiel à huis clos. Cette situation résulte du comportement d’une poignée de personnes.
Il faut rappeler les règles ; tout jet de pièce ou d’objet sera suivi d’une exclusion définitive de son auteur. Il n’est pas acceptable que 2500 ou 3000 personnes soient sanctionnées, et soient privées d’un match, sans parler du manque à gagner financier subi par le club, par la faute de quelques individus. Nous serons vigilants et observateurs afin de repérer immédiatement les auteurs si cela venait à se reproduire. s.

Revenons à l’actualité brûlante : aujourd’hui débute la seconde édition de la Napoléon Cup, cette compétition est-elle appelée à s’inscrire durablement dans le calendrier gothique ?

« Je souhaite bien sûr qu’elle se renouvelle chaque début de saison. C’est un moment fort de la reprise, celui des retrouvailles avec les supporters impatients, après une très, (trop ?) longue intersaison. Ce rendez-vous constitue également notre dernier calage, en terme organisationnel, avant la reprise officielle des compétitions.
Pour la prochaine édition, nous essaierons de viser encore plus haut, mais aujourd’hui il est trop tôt pour en parler ! »

 

Texte & photos  Jicehel

Les rencontres au programme de ce vendredi 28 mai:  17h30 Patriotes – Tilburg –  21h00 Amiens – Hormadi Anglet