Qualif' dans la douleur

19 décembre 2014

Pour ce 2eme match en 3 jours, le scenario s’est avéré quelque peu different. Un premier tiers très fermé où les défenses font bien attention de ne commettre aucunes erreurs, et prennent l’ascendant systématique sur les attaques, résultat, aucun but inscrit durant les 20 premieres minutes.

La seconde période démarre plutôt bien pour les Gothiques qui ne réussissent toutefois pas à trouver l’ouverture, mais comme souvent dans ce cas là, ils se surprendre durant une supériorité numérique strasbourgeoise. Pire les joueurs alsaciens doublent la mise sur un shoot anodin, un peu à contre jeu, en l’espace de 2 petites minutes. Le reste du tiers sera amiénois qui multiplient les occasions sans réussir à tromper Hiadlovsky, avec un concours de maladresse et d’approximation face aux cages strasbourgeoises et un gros manque d’efficacité des avants Gothiques.

Un second tiers haché, sous les coups de sifflet de l’arbitre qui multiplie les pénalités de part et d’autre. Et même durant les power play, les attaquants amiénois manquent les occasions qu’ils arrivaient à concrétiser dimanche. 4 grosses occasions manquées durant ces avantages, et après 40 minutes de jeu, c’est bien l’étoile noire qui tient sa qualification.

Le 3eme tiers reprend avec encore quelques actions nettes sans parvenir à glisser le palet au fond des filets. Et c’est finalement Julien Guillaume, le cadet de l’effectif, qui redonne de l’espoir et offre la reduction du score. La réaction est là, et les occasions défilent avec une finition diamétralement opposée au match de dimanche, où il semblait bien plus simple de marquer. Les Gothiques continuent de mettre la pression durant des minutes qui paraissent bien longues pour les joueurs et supporters de l’étoile noire. Mitch O’Keefe doit cependant s’employer pour maintenir l’écart à porter de crosse, face aux contre-attaques de Pardavy et consorts.

Le chrono défile pour Amiens et les hommes de Daniel Bourdages sont acculés en zone défensive. Une supériorité numérique en toute fin de match, additionnée à la sortie du gardien amiénois permettent l’égalisation à 1’09 de la fin du temps réglementaire. 2 partout, après un nombre énorme d’occasions amiénoises, la pression change de camp. Finalement les Gothiques reviennent de loin et arrachent la prolongation.

4 contre 4 et 10 min pour une qualification en 1/4 de finale de coupe de France. Les gardiens sont les grands artisans de cette mort subite, preuve qu’ils avaient envie de jouer cette opposition en « fusillade » .

Joël Champagne en bon premier tireur crucifie le gardien alsacien, pendant que Mitch O’Keefe réalise le 100% face aux attaquants locaux. Beaucoup de difficultés ce soir, mais l’essentiel est là, la qualification en 1/4 de finale de coupe de France, en espérant un tirage au sort favorable pour les supporters au Coliseum le 9 décembre.

Olivier Duclos  » on s’est mis à jouer quand on était mené 2-0, on s’est crée beaucoup d’occasions »

Le resumé en images : http://www.dailymotion.com/video/x2ajvhj_cdf-strasbourg-amiens-2-3_sport