« Quitte ou triple pour les Gothiques ! »

3 mars 2015

 

Ce soir, à 20h05 précises, pour cause de retransmission télévisée sur : www.lequipe.fr , les gothiques , lors du 3ème match de leur quart de finale des play-off n’ont pas le droit au moindre faux pas ! Sous peine de mettre un terme immédiat à leur saison 2014/2015, ils doivent s’imposer contre leurs adversaires de ces quarts de finale ; les Rapaces de Gap. Victoire qui devra être suivie de 2 autres succès pour accéder aux demies finales C’est donc « Quitte ou Triple » !
Les 2 premiers matches disputés dans une Alp Aréna « chaude bouillante » se sont soldés par autant de revers aux déroulements pas vraiment identiques. Le 27 février, les gothiques, qui ont complètement manqué leur premier tiers en étant rapidement menés 5 à 0, ne commençant à réagir qu’en seconde période, pour terminer par un 3ème tiers, émaillé de nombreuses bagarres générant moultes pénalités, qui est rapidement parti en « vrille » : score final 6 à 2 !
A l’issue de cette première confrontation, les analyses des entraîneurs étaient naturellement différentes : Olivier Duclos pointait le démarrage raté, grandement responsable de l’ampleur de la défaite « Si Gap a vraiment joué un match de play-off, nous avons joué comme s’il s’agissait d’une rencontre de la saison régulière, par chance nous avons commencé à réagir dans le second tiers avant de retomber dans nos travers et de commettre de nombreuses fautes »
Devant les caméras de Rapaces TV, Luciano Basile confirmait : « Nous avons démarré avec beaucoup de vitesse, ce qui a calmé leur avantage physique et notre power play leur a fait très mal. 20150213-50-gap-lganLorsqu’ils ont marqué leur second but, nous ne nous sommes pas affolés en conservant notre système, et avons continué à jouer défensivement sans concéder grand-chose. Les amiénois ont durci considérablement le match au 3ème tiers, mais nous ne sommes pas tombés dans ce panneau. Nous n’avons rien à prouver ; ce n’est qu’un match de hockey, nous voulons juste passer le tour ; ce n’est pas une compétition pour savoir celui qui fait pipi le plus loin ! Le courage ne se démontre pas seulement avec les coups qu’on donne ou ceux qu’on encaisse ! »

Lors du second match, pas de changement de décor, toujours le chaudron gapençais, mais avec un scénario différent. Pourtant les choses débutent de la même façon, un but inscrit par le « teckel », Kevin Da Costa, au bout d’un peu plus d’une minute de jeu. La similitude avec le déroulement de la veille s’arrête, puisque les Gothiques vont dominer les débats pendant les 2/3 du match, qui se terminera sur le score de 3 à 1, sans pour autant parvenir à concrétiser cette domination au tableau d’affichage ? Au grand dam du coach assistant amiénois, au micro de France Bleu Picardie : « Nous avons eu énormément de difficultés à nous approcher de la cage adverse pour décocher des tirs dangereux, ce que Gap a réussi à faire. Ils ont patiné beaucoup plus vite que nous, en étant mieux placés défensivement, nous n’avons marqué qu’un seul but en power-play, et encore sur un shoot raté, c’est frustrant. Ce soir, ils étaient encore au dessus de nous, même si nous étions un peu plus à notre niveau ». Avant de préciser que dans sa situation, (menée 2 à 0), son équipe, en restant hyper disciplinée et en se lâchant complètement pour ne pas avoir de regrets, peut encore y croire. Même optimisme chez Barry Smith qui s’appuie également sur la meilleure tenue de ces hommes dans le second match, pour souligner qu’avant d’enterrer ses boys, il reste encore un, voire 3 matches à disputer, des rendez vous qu’il faudra négocier les uns après le autres, avec un esprit de winner !
Même après ce second succès, qui lui donne un avantage de 2 à 0, Luciano Basile se montrait prudent : « equipe fr

« Amiens a montré son vrai visage, celui d’une équipe dure à bouger, avec un jeu très direct. Ce n’est pas un adversaire facile, il nous a fallu produire un gros effort pour les contenir, mais nous avons réalisé un très gros match défensif.
Samedi soir, les amiénois étaient beaucoup mieux que la veille, ils se sont montrés beaucoup plus intelligents en restant dans le match, et en nous donnant beaucoup moins de power-play ; ce qui rendu la rencontre plus serrée. Ils ont tiré profit des difficultés de la veille ; je n’ai pas de conseil à leur donner, mais il ne sert à rien de se battre contre les arbitres ; car, ils ont toujours raison, même quand ils ont tort !
Pendant les séries, il faut vraiment rester focalisé dans le moment présent, quand un match est terminé, il faut tout de suite se basculer sur le suivant, ne pas penser à ce qui va se passer dans 2 rencontres ou à l’adversaire, il faut vraiment rester dans le moment, match après match. Cela peu paraître anodin comme position mais c’est une réalité, dans le sport comme dans la vie ; nous essayons de toujours nous y tenir ; pas de calculs, de stratégie à court, moyen ou long terme,il faut toujours rester exclusivement focalisé sur ce que l’on à faire ce mardi à Amiens !
Nous ne sommes pas dans l’euphorie, la série est encore loin d’être terminée, on sait que ce sera extrêmement dur, ce soir, au Coliséum ! Les supporters amiénois sont très chauds et les gothiques vont vendre chèrement leur peau, s’ils gagnent ce 3ème match, ils reviennent à 2 à 1 et essaieront naturellement de l’emporter, a nouveau, pour nous forcer à aller au bout de la série, pour une finale à pile ou face. Nous savons que cela va être difficile, mais le projet à Gap, doit se bâtir sur ce genre de défis. Pour aller loin et construire dans la durée quelque chose d’important, on se doit d’être capables de toujours faire face. Quoiqu’il arrive cette série constituera une des expériences nécessaires pour notre jeune équipe et son futur ! »
Vous l’avez compris, le rôle de chacun des spectateurs sera primordial pour soutenir nos gothiques de la première à la dernière seconde. Un soutien inconditionnel, en respectant les arbitres et en évitant de jeter des objets sur la glace, pour que les amiénois fassent le bon choix, alors « Quitte ou Triple? »
La rencontre sera diffusée en direct image sur le site www.léquipe.fr et sur les ondes de France Bleu Picardie

Allez Amiens
Jicehel

photo Marie Brunel