Rencontrer un top 4 du hockey français ; un plaisir et une crainte … !

8 décembre 2014

 

Rodolphe Intsaby, l’actuel président des Dogs de Cholet, fait vraiment partie de la grande famille du hockey français. Ce manager d’un restaurant Mac Donald choletais dirige ce club crée en 1973, depuis de nombreuses années.
« J’ai pratiqué le hockey, en seconde division, à Nantes et à Cholet, en position de gardien de but gardien de but. En 1995, j’ai mis un terme à ma carrière sportive pour des raisons professionnelles. Mais, je suis revenu dans mon club d’origine, il y a 8 ans, parce que j’ai toujours conservé la fibre hockey et pour mes enfants. On m’a rapidement demandé d’aider au fonctionnement de l’association, puis on m’a poussé amicalement vers la présidence. Il faut dire que je n’ai pas opposé trop de résistance….Il y a 6 ans, nous avions un objectif, à moyen terme : remonter en première division, ; ce qui fut fait il y a deux ans !
La première année, au second niveau du hockey national, s’est plutôt bien déroulée : « Nous avons disputé le premier tour des séries, ce qui est rare pour un promu ! Cette saison, nous ambitionnions le même niveau de performances. Mais notre début de saison catastrophique, (9 défaites et 4 victoires), nous a fait revoir à la baisse nos ambitions sportives. Notre nouveau cap : le maintien. Nous sommes actuellement à la recherche de points. Nous venons de remporter une précieuse victoire contre Mulhouse. Cette réussite , contre l’une des meilleures de notre championnat  prouve que l’on possède un potentiel certain. Nous sommes beaucoup plus performants contre les grosses équipes En un mot, nous souhaitons, pour cette seconde année, confirmer que nous avons notre place en première division. Rester à ce niveau est important, car nous souhaitons attirer des partenaires financiers qui nous permettront de faire fonctionner de manière pérenne et confortable le hockey mineur »
R. Intsaby participe activement, en qualité de président de club, à la commission arbitrage et son organisation pourrait servir d’exemple pour pallier à la faiblesse des effectifs du corps arbitral!
« Le manque d’arbitres reste un problème récurrent surtout dans les catégories jeunes où nous manquons cruellement de directeurs de jeu possédant le niveau requis pour canaliser, voire maîtriser la fougue et l’ardeur de notre jeunesse. Le potentiel des arbitres se situe pourtant dans les clubs. A Cholet, depuis mon arrivée , nous avons mis en place une école de formation d’arbitres, avec des référents qui s’impliquent vraiment dans ce projet. Aujourd’hui, nous comptons 36 arbitres diplômés , dont deux évoluent au niveau national ! »

pres choletComment se situe le hockey dans  la vie sportive de votre ville ?

« L’agglomération de Cholet compte 63000 habitants, les sports les plus en vue dans la région sont le basket et La Stella, un club de tennis de table, sis à La Romagne, une petite bourgade, qui évolue au niveau européen. Les « Dogs de Cholet » comptent 250 licenciés. L’histoire économique de Cholet tourne autour de l’industrie textile, chaussures et vêtements ; plusieurs sociétés renommées dans ces domaines possèdent leur siège dans la région. Dans les deux décennies précédentes l’activité économique s’est également réorientée vers les services ; ce qui permet à notre région de trouver sa place entre les deux grands pôles régionaux que sont Nantes et Angers ».

Comment avez-vous réagi au tirage au sort qui vous a désigné les Gothiques d’Amiens comme adversaires pour ce quart de finale de Coupe de France ?

« Super bien et super pas bien en fait !!D’abord, le positif,c’est la première fois que l’on atteint ce niveau, et, cette année, nous sommes la seule formation de D1 encore en lice dans ces quarts de finale ! Ajouter à cela que nous allons jouer dans la patinoire de l‘un des plus grands clubs français. Même si disputer un tel match de prestige reste avant tout un plaisir pour l’ensemble des joueurs et du club; force est de reconnaître que nous sommes un peu inquiets. Nous espérons nous montrer à la hauteur du rendez-vous et de cet évènement historique pour le club, en faisant bonne figure pour réaliser une bonne prestation. Nous souhaitons que cela reste une belle soirée de hockey et surtout ne « pas prendre une valise ! Voilà pourquoi, je suis très partagé : C’est à la fois super , mais cela nous met un peu de pression ! »

Propos recueillis par Jicehel  Photos site « Dogs de Cholet »