Trop de « trop » pour les Gothiques !

10 mars 2015

Voilà c’est fini, la saison 2104/2015 des Gothiques d’Amiens vient de s’achever avec ce 5ème match des quarts de finale des play-offs par une défaite incontestée et incontestable de nos amiénois face aux Rapaces de Gap !
Manifestement la marche permettant de se hisser en demie finale était très proche, mais trop haute pour nos gothiques qui ne se sont pas présentés dans les meilleures conditions. Une défense trop diminuée, au coup d’envoi, puisque privée de 2 pièces maîtresses : Kevin Dusseau, touché à l’épaule et Romain Bault, blessé à la main. A la 28ème minute, nouveau coup dur ; exclusion de Greg Coburn, un autre défenseur !
Dans de telles conditions, les amiénois ont cependant fait courageusement face, mais comme le soulignait Olivier Duclos, à la fin du match, l’équipe a été « complètement impuissante, sans vitesse, ni impact », alors qu’en face, les Rapaces offraient un jeu conquérant en monopolisant le palet qu’ils faisaient bien tourner, et en exploitant au mieux leurs supériorités numériques (2 buts marqués dans cette configuration lors des 2 premiers tiers !). A l’inverse, les infériorités numériques, qui se sont prolongées, pendant 4 minutes dans le second tiers, ont rendu la tache des amiénois de plus en plus compliquée, voire impossible.

20150213-93-gap-lm

A domicile, dans une ambiance qui n’avait rien à envier aux soirées du Coliséum, les hommes de Luciano Basile, sont apparus galvanisés, conquérants et métamorphosés, en proposant une belle qualité de jeu et des buts d’excellente facture ; rien à voir avec ces gapençais très timorés qui avaient subi la loi gothique, 48 heures auparavant.
Ajoutez à cela, côté amiénois, un manque d’efficacité récurrent devant la cage gapençaise et vous direz comme nous que vraiment ; trop c’est trop !
Félicitations et bon vent à Gap qui, comme le soulignait Thomas Henno, » mérite incontestablement sa place dans le dernier carré de la Ligue Magnus » et de ce championnat qui a connu un scénario décoiffant.
Souvenez vous, dans les premières semaines, Strasbourg caracolait en tête, et Rouen peinait à s’extirper des profondeurs du classement ! Aujourd’hui, à deux tours de la finale, Briançon, le tenant du titre, Rouen qui depuis 2004, n’a jamais manqué une demie finale, Grenoble , qui a occupé le fauteuil de leader pendant les ¾ de la saison, ont disparu des écrans radar !
A l’inverse, 2 autres formations qui n’affichaient pas une forme particulièrement éclatante, ces dernières semaines, ont pris les places laissées vacantes par ces cadors chancelants. Dijon et Epinal, à un moindre titre, qui s’apprêtaient quasiment à disputer les play-downs ont connu un spectaculaire regain de forme. Aujourd’hui, même si Angers semble le postulant légitime au sacre, les 3 autres possèdent les mêmes chances de se poser en rival de ces angevins !
Revenons à nos gothiques, Version Barry Smith & Olivier Duclos, ils ont réalisé globalement une bonne saison, qui aurait pu être encore meilleure, mais l’état d’esprit et l’abnégation qu’ils ont déployés tout au long de la saison, ont redonné le goût, à de plus en plus d’amiénois, de reprendre le chemin du Coliséum. Ce qui a contribué à faire renaître de ses cendres pas encore éteintes, l’enfer du Nord ». Bravo, merci et à bientôt !

Vous savez quoi, comme disent les jeunes : « les gars, vous êtes trop ! »

Depuis 48 heures, les dirigeants planchent sur le futur visage de l’équipe de la saison prochaine, nous vous tiendrons bien évidemment informés régulièrement de l’état d’avancement de leurs réflexions !
Si vous souhaitez rencontrer vos hockeyeurs préférés, sachez qu’une séance de dédicaces est organisée ce jeudi 12 mars, entre 18h30 et 19h30, au restaurant « Buffalo Grill », vallée des vignes à Amiens !
Avis aux amateurs de selfies, d’autographes ou de photos !

Jicehel