U22 amiénois ; la véritable antichambre de l’équipe Elite !

3 décembre 2014

20141129 U 22 b
Les dernières publications des sélections internationales U16, U18, U20 et U22, démontrent, mieux que de longs discours la qualité la de la formation hockeyistique du HCAS.
Le hockey mineur gothique affiche actuellement près de 200 licenciés, sur un total de 260 pour les catégories U16 à U22 et les « Loisirs »).
Aujourd’hui, nous allons parler plus précisément des U22 amiénois, de leurs « cadences infernales », ainsi que des mesures prises pour entretenir leur état de forme, puis des licences bleues, pour terminer par les situations compliquées générées par les sélections internationales…
Commençons donc par les U22 et la performance qu’ils ont réalisée lors de la 13ème journée de leur championnat, qui les a vu triompher, comme au mach aller, de leurs homologues rouennais.
Une victoire acquise au terme d’un match «de qualité et de niveau Magnus » selon plusieurs supporters picards qui ont assisté à la rencontre ; le mérite en revenant aux deux équipes !!
Le score (5 à 2) et la manière permet aux jeunes amiénois d’occuper, seuls le fauteuil de leader, siège qu’ils partageaient, au coup d’envoi, avec leurs opposants normands, qui comptaient un match de plus.
« Boubou », alias Fabien Bourgeois ouvrait le score, au bout de 3’41’’. Loïc Couleau, assisté de Quentin Fauchon et d’un « Boubou »en forme olympique, doublait la mise au début du second tiers (2-0 ; 22’57 ‘’ ; ¼ d’heure plus tard, « Carpette » assisté de Rémi Thomas et d’Axel Rioux, faisait le « trou » ; (3-0 :37’57’’) .
Dans le dernier tiers, Rouen trouvait enfin l’ouverture, entretenant, ainsi un mince espoir de revenir dans la partie, grâce à Brieuc Houeix, assisté de V. Nesa et A. Doney( 3-1 ; 44’45’’), espérance rapidement douchée, 7 minutes plus tard, par Axel Rioux, assisté de Mowgli, (4-1 ;51’52). Les rouennais ne baissaient cependant pas les bras et répliquaient du tac au tac, par une nouvelle réalisation cosignée par Théo Lanvers , J.Delbaere et R. Faure : (4-2 ; 53’02’’). Mais, le match ne pouvait échapper aux amiénois, puisque Quentin Fauchon, assisté de Fabien Kazarine et de l’insaisissable « Boubou », parvenait à glisser le palet dans la cage désertée par le gardien rouennais Quentin Papillon.
A 5 journées de la fin de leur championnat, les jeunes amiénois se trouvent en position idéale pour le sprint final de la compétition, qu’ils aborderont en position de favoris.

Rencontre avec Vincent Buriez, l’actif vice-président, responsable du centre de formation du HCAS, et dirigeant figurant sur la feuille de match de la plupart des rencontres des U22 …

Dans la famille du HCAS, de qui, les membres talentueux de cette formation U22 sont-ils les enfants ?

« Ces jeunes ne sont les enfants de personne en particulier, ni le fruit d’une génération spontanée, ils figurent simplement dans le groupe du centre de formation professionnelle, la véritable antichambre de l’équipe Magnus.
Une affirmation qui se vérifie dans les faits, puisque, pour cette rencontre du championnat U22, contre Dijon, du dimanche 23 novembre, nous alignons une grande majorité de hockeyeurs qui figurent plus ou moins , plutôt plus que moins,d’ailleurs, régulièrement dans l’équipe Elite. Ainsi, sur la feuille de match de cette rencontre,, ils étaient 14 (Guillaume Duquenne, Corentin Cunsolo, Nicolas Leclerc, Fabien Bourgeois, Antoine Buriez, Julien Guillaume, Marius Serer,Axel Rioux, Romain Carpentier, Quentin Fauchon, Fabien Kazarine, Adrien Josse, Rémi Thomas et Loïc Couleau).
Aujourd’hui, après cette victoire contre les dragons rouennais, pour une version rajeunie du derby des plaines et celle de la semaine dernière (5 à 1) contre les jeunes Ducs de Dijon, nous sommes leaders, mais nous ne caracolons pas en tête…. ! »

Toujours prudent et respectueux des adversaires l’ami Vincent !

Vous ne craignez pas qu’avec ces matches de Magnus et leur championnat juniors, ces jeunes disent « halte aux cadences infernales »?

« Non pas du tout, ils sont toujours volontaires pour disputer un maximum de matches. Je pense que l’encadrement sportif maîtrise parfaitement ce sujet, les responsables pourront donc vous répondre plus précisément. Je vous informe, par ailleurs que nous avons été sollicités par le président d’Asnières pour reprendre le système des licences bleues, avec son organisation. La licence bleue est un document qui permet à un même joueur d’être aligné dans une autre formation, et dans une autre catégorie que sa catégorie d’âge. Ce système existait déjà l’an dernier, avec Compiègne. L’arrêt du club isarien avait mis fin prématurément à ce système qui nous donnait satisfaction. Fort de cette proposition asniéroise, nous avons demandé une dérogation auprès de la FFHG que nous venons d’obtenir, il y a quelques heures. Deux joueurs U22 qui n’évoluent pas encore régulièrement en Magnus, vont posséder ce statut « bleu », jusqu’à la fin de la saison ».

Olivier Duclos, également interrogé sur ce « sésame bleu » n’y voyait également que des avantages :
« Je suis très heureux de l’existence de ce système, je me suis personnellement investi pour le mettre en place. C’est important pour Antoine Buriez et Adrien Josse, qui figurent plus ou moins régulièrement dans le groupe Elite, mais, ne peuvent enchaîner les matches le samedi et le dimanche. La licence bleue sera très profitable au développement de ces 2 joueurs prometteurs, qui vont ainsi, jusqu’à la fin de saison, disputer une douzaine de matches de plus, avec cette équipe d’Asnières. L’année prochaine, nous allons essayer de pérenniser l’association, avec un groupe peu plus étoffé ».

Avec leur calendrier très chargé, les U22 ne risquent-ils pas de « caler physiquement » ?

« C’est un point sur lequel notre trio, composé de Barry Smith, de Manu, notre préparateur physique et de moi-même, reste très vigilant. Nous sommes au tout début du mois de décembre et nous constatons que l’état de forme de nos juniors est bon. Chacun possède bien sûr, un état de forme et de fatigue différents. Il faut préciser cependant qu’ils ne participent à aucun des entraînements juniors, exception faite de la préparation de leur rencontre contre les juniors rouennais, qui leur tenait particulièrement à cœur. Ils ne prennent pas part, non plus, aux exercices physiques des sports-études, se contentant (!) des séances de l’équipe Elite et des matches de Ligue Magnus. Nous veillons constamment à ce qu’ils ne soient jamais en « surfatigue » ! Je reviens sur le cas particulier de Julien Guillaume, le benjamin du groupe ; il « sort » tout juste de la catégorie cadet et ne possède pas encore la même expérience physique que ses équipiers comme Romain Carpentier ou Quentin Fauchon, par exemple ; mais il reste un gros travailleur ».

Comment allez-vous gérer les nombreuses sélections qui concernent plusieurs de vos juniors qui évoluent en Magnus ou en juniors*

« Voilà un vrai problème, nous allons devoir nous passer de Fabien Kazarine, Fabien Bourgeois Julien Guillaume et Loïc Couleau !! Tout cela, parce que nous suivons l’axe de la politique prônée par la FFHG : former et faire émerger de jeunes joueurs français ; ce qui est illustré par la composition de notre groupe Magnus. Cependant, , on nous prive de ces bons éléments, en organisant des stages de préparation tricolore ou des compétitions internationales comme des championnats du monde, alors que le calendrier de la Ligue Magnus se poursuit normalement . J’avoue que j’ai beaucoup de mal à discerner la logique de cette situation ».

J’ai déjà entendu de tels propos dans la bouche de vos prédécesseurs Heikki Leime et Santéri Immonen la saison dernière !

« Mais, l’année dernière, je partageais entièrement l’avis d’Heikki Leime. Malheureusement, depuis cette date, les choses n’ont pas vraiment évolué. Entre l’Equipe de France seniors, les U20, U18, U16 et U22, nous allons être privés quasiment d’une vingtaine de joueurs qui partent en sélection pendant ce mois de décembre. En Magnus, nous devrions être diminués pour nos deux matches contre Epinal. En juniors, pour le match du 17 décembre, à Anglet, je ne pourrais aligner que 9 joueurs, tous les autres seront en sélections. Je regrette que nos instances nationales ne consultent ni les clubs ni les entraîneurs avant de prendre des décisions qui peuvent altérer ou modifier le déroulement de plusieurs compétitions. Dans beaucoup d’autres sports, collectifs, les compétitions nationales sont gelées lors des rencontres internationales amicales ou officielles ! ».

Comment comptez -vous faire entendre votre point de vue ?

« Pour cette année, nous n’avons pas le choix…. Mais dès la fin des compétitions, nous participerons, avec Barry, à la réunion des coaches. A cette occasion, nous comptons bien leur signifier que nous jugeons cette situation inadmissible ! La FFHG cherche des clubs formateurs, nous pensons répondre à ce profil,, en tous cas nous y travaillons depuis plusieurs saisons. D’autres organisations, n’ont pas, ou peu, de juniors évoluant en Magnus. Ils ne sont donc jamais confrontés aux mêmes problèmes que nous ! Nous travaillons dans le sens demandé par nos instances et on nous prive de joueurs habituellement « magnussiens », il n’y a vraiment aucune logique »

*liste complète des joueurs gothiques retenus dans les diverses sélections :

 Equipe de France U16 : A noter que, dans cette catégorie, le HCAS est le club de l’hexagone qui compte le plus grand nombre de représentants ! Ernest Delbecque , Kalisa Théo , Loger Clément, Garrido Clément ,Jeanjean Alexandre et Olive Louis sont retenus pour participer au tournoi des 4 nations qui se déroulera du 14 au 21 décembre 2014 à Riga (Lettonie)
Equipe de France U18 : Axel Prissaint et Rudy Matima participeront à 3 matches amicaux du 14 au 21/12/2014, à Meribel,
Equipe de France U20 : Fabien Kazarine , Loic Coulaud , Julien Guillaume et Fabien Bourgeois seront absents du 6 au 21 décembre pour un stage de préparation, du 6 au 11/12, à Mittenwald ( Allemagne) , avant de rejoindre Dunaujvaros, en Hongrie, pour les champinnats du monde qui se dérouleront du 12 au 21 décembre
Sans oublier, Maurin Bouvet, Fabien Métais, Guillaume Leclerc et Arthur Montenoise, qui sont tous passés par le centre d’entraînement amiénois.
Equipe de France A :Quentin Fauchon , Marius Serrer et Kevin Dusseau. ;(stage et matches amicaux à Bordeaux, du 15 au 20 décembre et à Anglet du 20 au 21 décembre 2014 !
Pendant cette période l’équipe Elite disputera 3 rencontres, 2 contre les « Gamyo’s » spinaliens et le quart de finale de Coupe de France, contre Cholet !

Propos recueillis par Jicehel