Une triste fin pour Nico Leclerc

29 août 2017
nico-leclerc

« La vie ne fait pas de cadeaux » chantait Jacques Brel. Des paroles qui n’ont jamais eu autant de sens aujourd’hui pour Nicolas Leclerc, le jeune défenseur amiénois. Alors qu’il s’apprêtait à vivre une dernière saison particulière avec ses coéquipiers amiénois, dû à un départ prématuré en janvier, c’est avant même que cette dernière n’ait débutée que le 44 Gothique se voit contraint de jeter l’éponge sans même avoir pu jouer un match cette saison !

Et pourtant, comme à chaque saison, comme à chaque pré-saison, Nicolas est de ceux qui donnent le plus dans la préparation. Lui qui ne compte pas ses efforts se voit aujourd’hui contraint de regarder les siens depuis les tribunes et pour une durée minimum de 3 mois. Les raisons de son absence : une déchirure partielle du tendon du triceps l’ayant obligé à se faire opérer hier (lundi 28) pour réinsérer le triceps au coude. Un coup extrêmement dur pour celui qui a tant donné pour réussir. Nicolas, c’est plus qu’un défenseur de hockey sur glace. Peu le savent, mais Nicolas est un acharné de travail qui a toujours porté beaucoup d’importance à ses études en parallèle du hockey comme il nous l’explique : « Je serai bientôt diplômé ingénieur de l’UTC, en plus de ce diplôme j’ai eu l’opportunité de pouvoir participer à un double diplôme dans une grande université américaine, à Georgia Tech. Ce dernier m’imposait donc de partir tout d’abord pour Metz en janvier prochain pour ensuite rejoindre le Campus d’Atlanta en janvier de l’année suivante. Il a donc été convenu avec le club et les coach cet été que je quitterai l’équipe en janvier (non sans regret). Malheureusement une blessure au coude, qui va me tenir hors de la glace pour plus de trois mois, est venu me priver de la fin que j’espérais… »

L’opération s’est bien passée et malgré un réveil douloureux, Nicolas a pu rejoindre son domicile dans la soirée. L’heure n’est pas encore aux adieux et nous nous réjouirons tous de le croiser au Coliseum cette saison. Courage Nico, cette fin sportive n’est certainement pas celle que tu attendais ni que tu méritais, mais avec la motivation qui t’habite et ce large sourire qui te caractérise, il est certain que l’avenir t’appartient !