Vendredi, c’est derby !

22 septembre 2017
mariotrabuccorouen270817

Quoi de mieux pour terminer sa semaine qu’un Derby des Plaines ? Et quoi de mieux pour commencer le week-end qu’une victoire contre Rouen ? Nous le saurons ce soir, vers 22h. En effet, les Gothiques accueillent ce soir les Dragons dans un derby qui s’annonce déjà haut en couleurs.

Les supporters Amiénois le savent mieux que quiconque, les matchs entre les frères ennemis ne sont jamais des rencontres comme les autres. Lors de la Napoléon Cup, déjà, avec une rare intensité pour un tournoi amical, lors duquel les Rouennais s’étaient imposés 2-0. Un Pintaric impressionnant avait alors répondu à un Buysse exceptionnel, mais ces Dragons ne sont pas imbattables. La bande de Jo’ Narbonne l’a d’ailleurs prouvé en allant s’imposer 1-3 à l’île Lacroix lors du premier match de préparation, et ce sans certaines recrues majeures. De plus, les Normands restent sur un revers à domicile face au Boxers de Philippe Bozon, où les deux défenses étaient à la rue (7-6).

Les Gothiques restent eux sur une défaite chez le champion en titre Gap. Une occasion de se relancer à domicile donc, où l’équipe n’a pas encore perdu cette saison. Dans un championnat qui se renforce d’année en année, deux défaites d’affilées ne sont pas envisageables, au risque de laisser échapper trop de points qui pourront s’avérer décisifs en fin de saison. Il en est de même pour les Dragons, peu habitués à la défaite, et encore moins à perdre deux fois d’affilé.

Il y a de fortes chances que l’effectif retrouve ce soir un effectif plus étoffé et ce après un début de championnat très compliqué pour l’infirmerie. Kevin Da Costa est revenu à Gap, et Elie Marcos devrait lui aussi pouvoir fouler la glace. Incertitudes cependant pour l’Amiénois pure souche Romain Bault. Perry (haut du corps) et Coulaud (bas du corps) seront quant à eux absents. Henry-Corentin Buysse, laissé au repos dans les Hautes Alpes, devrait lui commencer la rencontre, ce qui au vu de ses dernières performances, est de très bon augure pour les Amiénois, et a de quoi faire peur aux attaquants Rouennais.

Amiens-Rouen, ce soir à 20h au Coliséum.